Des résultats très moyens, une animation de jeu poussive, pas de qualification pour l'Euro,... Beaucoup se sont sentis pris pour des imbéciles lorsque Georges Leekens, désertant l'équipe nationale pour le Club Bruges, a déclaré que "sa mission avec les Diables Rouges était accomplie à 90%".

Mardi soir, Long Couteau a rectifié le tir sur Canvas lors de l'émission Reyers Laat : "C'était une faute, je n'aurais pas dû dire ça", a-t-il expliqué. "J'aurais dû dire que j'avais installé les bases. Je suis convaincu que les Diables Rouges vont parvenir à se qualifier et que les joueurs peuvent le faire sans moi. Ma communication n'a pas été idéale, je le reconnais. Ces 90% étaient surtout à comprendre dans le sens figuré."

"Parce qu'il s'agit du Club de Bruges"

Mac the Knife a aussi tenté de justifier sa désertion : "Je me suis laissé convaincre par Bart Verhaeghe et Vincent Mannaert. J'avais un sentiment de culpabilité par rapport à la fédération et j'ai refusé trois offres de Bruges en deux jours. Dimanche matin, je me suis levé avec la certitude que j'allais encore dire "non." Finalement, j'ai dit "oui" parce qu'il s'agit du Club Bruges, le club où tout a commencé pour moi."

Georges Leekens n'a pas fait mention de l'aspect financier de son passage chez les Blauw en Zwart...

Sportfootmagazine.be

Des résultats très moyens, une animation de jeu poussive, pas de qualification pour l'Euro,... Beaucoup se sont sentis pris pour des imbéciles lorsque Georges Leekens, désertant l'équipe nationale pour le Club Bruges, a déclaré que "sa mission avec les Diables Rouges était accomplie à 90%". Mardi soir, Long Couteau a rectifié le tir sur Canvas lors de l'émission Reyers Laat : "C'était une faute, je n'aurais pas dû dire ça", a-t-il expliqué. "J'aurais dû dire que j'avais installé les bases. Je suis convaincu que les Diables Rouges vont parvenir à se qualifier et que les joueurs peuvent le faire sans moi. Ma communication n'a pas été idéale, je le reconnais. Ces 90% étaient surtout à comprendre dans le sens figuré." "Parce qu'il s'agit du Club de Bruges"Mac the Knife a aussi tenté de justifier sa désertion : "Je me suis laissé convaincre par Bart Verhaeghe et Vincent Mannaert. J'avais un sentiment de culpabilité par rapport à la fédération et j'ai refusé trois offres de Bruges en deux jours. Dimanche matin, je me suis levé avec la certitude que j'allais encore dire "non." Finalement, j'ai dit "oui" parce qu'il s'agit du Club Bruges, le club où tout a commencé pour moi." Georges Leekens n'a pas fait mention de l'aspect financier de son passage chez les Blauw en Zwart... Sportfootmagazine.be