Le duo offensif Youssef Maziz (54e) et Marius Mouandilmadji (79e) a permis au FC Seraing de remporter une deuxième victoire en championnat au détriment du Cercle Bruges, qui avait ouvert la marque par Boris Popovic (5e).

Après cinq journées, les Métallos comptent 6 points (9e) au classement et le Cercle 5 (11e). Deux autres rencontres figurent au programme samedi en Jupiler Pro League: OH Louvain-Eupen à 18h30 et Saint-Trond-Courtrai à 20h45. Antwerp-Genk a été reporté.

Jordi Condom a aligné les onze Métallos attendus alors qu'Yves Vanderhaeghe a titularisé le duo espagnol Waldo Rubio-Alex Millan aux côtés d'Olivier Deman en attaque.

Après quelques échanges, Seraing n'a pas réussi à se dégager correctement et le ballon a atterri chez Popovic, qui a marqué en deux temps (5e, 0-1).

Les Métallos manquaient manifestement de mordant et les Brugeois ne s'en sont pas privés pour les empêcher de passer le milieu de terrain. Toutefois, Maziz a lancé en profondeur Marius dont la frappe a été déviée en corner à même la ligne par Edgaras Utkus (19e).

Le Cercle a alors oublié son départ éclair: sur un centre appuyé de Morgan Poaty (20e), Popovic a failli marquer contre son camp et sur le corner, qui a suivi, Thomas Didillon a poussé le ballon au-delà de la transversale (21e). La pause boissons (27e) n'a pas calmé l'ardeur des Serésiens et plus particulièrement de Wagane Faye (30e) et Maziz (34e), qui ont été avertis tout comme Deman chez les visiteurs (35e).

Par contre, le nombre d'occasions est resté minime. Les Métallos ont tenté des frappes à distance pas menaçantes et le Cercle, qui a attendu que ça se tasse, n'a jamais alerté Guillaume Dietsch.

Après la pause, Seraing est réapparu plus motivé encore et sur coup franc, Ablie Jallow a trouvé Didillon sur la trajectoire (52e). Le gardien du Cercle n'a rien pu faire quand Marius a servi Maziz dans les seize mètres (54e, 1-1). Juste avant la seconde pause boissons (72e), les coaches ont effectué leurs premiers changements au niveau de l'attaque sans que cela change grand-chose. Seraing a à nouveau pu compter sur le tandem Maziz-Marius pour arracher les trois points, mais cette fois, le Français était à la passe et le Tchadien à la conclusion (79e, 2-1).

null, iStock
null © iStock

Eupen en démonstration à Louvain

Grâce à Smail Prevljak (32e), Julien Ngoy (39e), Konan N'Dri (56e) et Emmanuel Agbadou (80e), l'AS Eupen s'est imposé 1-4 à OHL. Toujours invaincus après cinq journées, les Pandas ont même pris la tête du classement avec 11 points, un de plus que le Standard. OHL, qui a réduit la marque par Levan Shengelia (83e), est 17e (3 points).

Marc Brys a apporté deux modifications à l'équipe battue 4-0 à Genk. Mousa Al-Tamari a pris la place de Barnabas Bese, blessé, et Arthur Allemeersch a remplacé Thomas Henry, en partance pour le FC Venise, Serie A.

Stefan Krämer a reconduit son équipe-type, qui a directement pris l'initiative. Néanmoins, la première occasion a été pour Tamari. Le Jordanien a surgi après avoir contrôlé le ballon de la poitrine mais son envoi du droit a été facilement saisi par Abdul Manaf Nurudeen (8e).

La rencontre a continué sur le même mode avec la possession de balle pour Eupen et les opportunités de but pour les Louvanistes avec Tamari comme protagoniste malheureux à deux reprises. Le Jordanien n'a pas cadré sa déviation sur une passe de Xavier Mercier (19e) et Mathieu Maertens n'a pas été plus percutant quand Tamari l'a isolé d'une talonnade (21e). Après cela, les Pandas se sont installés dans la moitié de terrain adverse. Sur un centre de la droite, Prevljak a profité d'un marquage laxiste de Cenk Özkacar pour ouvrir son compteur-goals (32e, 0-1).

Tout était devenu plus facile pour les visiteurs, qui ont rapidement joué le coup sur une perte de balle de Tamari: N'Dri a joint Ngoy avec une talonnade et l'attaquant nouvellement naturalisé belge a mis les Pandas à l'aise (39e, 0-2).

Après la pause, Brys a lancé Thibault Vlietinck et Kaveh Rezaei pour Ozkacar et Allemeersch (46e). Le jeu des Louvanistes a semblé moins stéréotypé et sans un arrêt de Nurudeen, l'attaquant iranien aurait réduit l'écart sur le rebond d'un tir de Siebe Schrijvers relâché par le gardien ghanéen (48e)..De l'autre côté, Rafael Romo a retardé l'échéance en dégageant de la tête devant de N'dri (53e) et devançant Ngoy (53e).

Le gardien vénézuélien a quand même été battu par N'Dri, qui a prolongé un envoi de Prevljak repoussé par le poteau (56e, 0-3). Ce n'était pas fini puisque sur un corner de Stef Peeters, Agbadou a sauté plus haut que tout le monde (80e, 0-4).

Eupen était en route vers la première place et le but de Levan Shengelia ne lui a pas barré la route (83e, 1-4).

Le duo offensif Youssef Maziz (54e) et Marius Mouandilmadji (79e) a permis au FC Seraing de remporter une deuxième victoire en championnat au détriment du Cercle Bruges, qui avait ouvert la marque par Boris Popovic (5e). Après cinq journées, les Métallos comptent 6 points (9e) au classement et le Cercle 5 (11e). Deux autres rencontres figurent au programme samedi en Jupiler Pro League: OH Louvain-Eupen à 18h30 et Saint-Trond-Courtrai à 20h45. Antwerp-Genk a été reporté. Jordi Condom a aligné les onze Métallos attendus alors qu'Yves Vanderhaeghe a titularisé le duo espagnol Waldo Rubio-Alex Millan aux côtés d'Olivier Deman en attaque. Après quelques échanges, Seraing n'a pas réussi à se dégager correctement et le ballon a atterri chez Popovic, qui a marqué en deux temps (5e, 0-1). Les Métallos manquaient manifestement de mordant et les Brugeois ne s'en sont pas privés pour les empêcher de passer le milieu de terrain. Toutefois, Maziz a lancé en profondeur Marius dont la frappe a été déviée en corner à même la ligne par Edgaras Utkus (19e). Le Cercle a alors oublié son départ éclair: sur un centre appuyé de Morgan Poaty (20e), Popovic a failli marquer contre son camp et sur le corner, qui a suivi, Thomas Didillon a poussé le ballon au-delà de la transversale (21e). La pause boissons (27e) n'a pas calmé l'ardeur des Serésiens et plus particulièrement de Wagane Faye (30e) et Maziz (34e), qui ont été avertis tout comme Deman chez les visiteurs (35e). Par contre, le nombre d'occasions est resté minime. Les Métallos ont tenté des frappes à distance pas menaçantes et le Cercle, qui a attendu que ça se tasse, n'a jamais alerté Guillaume Dietsch. Après la pause, Seraing est réapparu plus motivé encore et sur coup franc, Ablie Jallow a trouvé Didillon sur la trajectoire (52e). Le gardien du Cercle n'a rien pu faire quand Marius a servi Maziz dans les seize mètres (54e, 1-1). Juste avant la seconde pause boissons (72e), les coaches ont effectué leurs premiers changements au niveau de l'attaque sans que cela change grand-chose. Seraing a à nouveau pu compter sur le tandem Maziz-Marius pour arracher les trois points, mais cette fois, le Français était à la passe et le Tchadien à la conclusion (79e, 2-1). Grâce à Smail Prevljak (32e), Julien Ngoy (39e), Konan N'Dri (56e) et Emmanuel Agbadou (80e), l'AS Eupen s'est imposé 1-4 à OHL. Toujours invaincus après cinq journées, les Pandas ont même pris la tête du classement avec 11 points, un de plus que le Standard. OHL, qui a réduit la marque par Levan Shengelia (83e), est 17e (3 points).Marc Brys a apporté deux modifications à l'équipe battue 4-0 à Genk. Mousa Al-Tamari a pris la place de Barnabas Bese, blessé, et Arthur Allemeersch a remplacé Thomas Henry, en partance pour le FC Venise, Serie A. Stefan Krämer a reconduit son équipe-type, qui a directement pris l'initiative. Néanmoins, la première occasion a été pour Tamari. Le Jordanien a surgi après avoir contrôlé le ballon de la poitrine mais son envoi du droit a été facilement saisi par Abdul Manaf Nurudeen (8e). La rencontre a continué sur le même mode avec la possession de balle pour Eupen et les opportunités de but pour les Louvanistes avec Tamari comme protagoniste malheureux à deux reprises. Le Jordanien n'a pas cadré sa déviation sur une passe de Xavier Mercier (19e) et Mathieu Maertens n'a pas été plus percutant quand Tamari l'a isolé d'une talonnade (21e). Après cela, les Pandas se sont installés dans la moitié de terrain adverse. Sur un centre de la droite, Prevljak a profité d'un marquage laxiste de Cenk Özkacar pour ouvrir son compteur-goals (32e, 0-1). Tout était devenu plus facile pour les visiteurs, qui ont rapidement joué le coup sur une perte de balle de Tamari: N'Dri a joint Ngoy avec une talonnade et l'attaquant nouvellement naturalisé belge a mis les Pandas à l'aise (39e, 0-2). Après la pause, Brys a lancé Thibault Vlietinck et Kaveh Rezaei pour Ozkacar et Allemeersch (46e). Le jeu des Louvanistes a semblé moins stéréotypé et sans un arrêt de Nurudeen, l'attaquant iranien aurait réduit l'écart sur le rebond d'un tir de Siebe Schrijvers relâché par le gardien ghanéen (48e)..De l'autre côté, Rafael Romo a retardé l'échéance en dégageant de la tête devant de N'dri (53e) et devançant Ngoy (53e).Le gardien vénézuélien a quand même été battu par N'Dri, qui a prolongé un envoi de Prevljak repoussé par le poteau (56e, 0-3). Ce n'était pas fini puisque sur un corner de Stef Peeters, Agbadou a sauté plus haut que tout le monde (80e, 0-4). Eupen était en route vers la première place et le but de Levan Shengelia ne lui a pas barré la route (83e, 1-4).