La seconde personne visée par ces inculpations serait Christophe Cheniaux, selon la RTBF. Cette dernière information n'est ni infirmée ni confirmée par le parquet fédéral. Plusieurs perquisitions ont eu lieu mardi et mercredi à Monaco (4), en Belgique (2) et à Londres (1) par l'Organe central de répression de la corruption (OCRC), sous la direction d'un juge d'instruction de Bruxelles. Ces opérations ont été menées en collaboration avec la police judiciaire fédérale de Liège, la police monégasque, la metropolitan police et le HM Revenue & Customs de Grande-Bretagne. Les deux intéressés ont été arrêtés à l'issue de ces perquisitions. A Monaco, les policiers ont saisi sept millions d'euros, trois véhicules et deux appartements. Aucune précision n'a été donnée quant aux saisies possiblement réalisées en Belgique, dont tout du moins une a été effectuée en région liégeoise. Le juge d'instruction principal a été envoyé à Monaco. Un second juge d'instruction s'occupe de la partie liégeoise du dossier, pour le compte du premier. Cette vague de perquisitions est consécutive à une première opération réalisée en avril dernier au siège du club de football du RSC Anderlecht et de l'Union belge de football. (Belga)