La colère de Peeters avait pour origine un penalty sifflé en faveur du Beerschot Wilrijk durant la rencontre. "C'est toujours la même chose avec cet arbitre", s'était exclamé le coach de Westerlo à l'époque. "Nous avons déjà essayé de le révoquer trois fois. Il s'agissait d'un ballon dévié et il n'y avait donc pas de penalty." Ciblé par les protestations véhémentes de Peeters, M. Vermeiren a décidé de dresser un rapport. L'affaire est donc passée au Parquet de l'URBSFA et au Procureur Gilles Blondeau qui a réclamé trois journées de suspension.

Bob Peeters absent deux journées

La Commission des litiges s'est finalement montrée plus clémente "compte tenu du passé disciplinaire particulièrement favorable" de Bob Peeters. La Commission a en outre reconnu "qu"aussi bien Westerlo que l'entraîneur se sont rendus compte qu'ils avaient été trop loin dans leur comportement". Cet incident a donc été considéré comme un 'accident de parcours". Bob Peeters sera absent pour le déplacement à Tubize (15 décembre) et la réception d'OHL (23 décembre). Westerlo peut encore présenter appel.