Dans ce rapport, l'objectif du Centre International d'Etude du Sport (CIES) est de déterminer le "capital expérience" des joueurs analysés, une notion qui renvoie aux matches joués dans des championnats adultes jusqu'à l'âge de 23 ans.

Premièrement, ce sont les milieux de terrain et surtout les attaquants qui disputent le plus de rencontres et sont utilisés le plus tôt. Gardiens et défenseurs sont loin derrière. En moyenne, un joueur du Big 5 aura disputé 114 matches avant son 23ème anniversaire (seules les rencontres en équipe première sont prises en compte).

Cependant, si les renards des surfaces sont ceux qui jouent plus jeunes, ils ne sont que 7,4% à avoir toujours évoluer dans un des cinq championnats majeurs, contre 13,5% pour les keepers. Tous postes confondus, seulement 12% des joueurs de 23 ans ou plus actuellement sous contrat avec un club du Big 5 sont dans ce cas.

Des chiffres qui montrent l'importance des "ligues extérieures" au Big 5 dans le développement de la carrière des jeunes joueurs. Au même titre que les premières divisions grecques, néerlandaises, ukrainiennes, russes, turques et portugaises, la Pro League y est ainsi considérée comme une "ligue intermédiaire" où un certain nombre de talents émergent.

À travers cette analyse, le CIES a notamment pu mettre en lumière plusieurs d'entre eux, tels que Luke Shaw, Raheem Sterling, Julian Draxler, Maximilian Meyer et nos jeunes Diables, Thibaut Courtois et Romelu Lukaku, mais également des joueurs qui n'évoluent pas dans le Big 5 et ont déjà une expérience qui pourrait leur permettre de faire parler d'eux dans le futur. Tonny Vilhena, Pione Sisto, Jetro Willems, Dorin Rotariu et Georgi Milanov sont de ceux-là.

Vous pouvez d'ores et déjà les recruter sur Football Manager.

Nicolas Taiana

Dans ce rapport, l'objectif du Centre International d'Etude du Sport (CIES) est de déterminer le "capital expérience" des joueurs analysés, une notion qui renvoie aux matches joués dans des championnats adultes jusqu'à l'âge de 23 ans.Premièrement, ce sont les milieux de terrain et surtout les attaquants qui disputent le plus de rencontres et sont utilisés le plus tôt. Gardiens et défenseurs sont loin derrière. En moyenne, un joueur du Big 5 aura disputé 114 matches avant son 23ème anniversaire (seules les rencontres en équipe première sont prises en compte).Cependant, si les renards des surfaces sont ceux qui jouent plus jeunes, ils ne sont que 7,4% à avoir toujours évoluer dans un des cinq championnats majeurs, contre 13,5% pour les keepers. Tous postes confondus, seulement 12% des joueurs de 23 ans ou plus actuellement sous contrat avec un club du Big 5 sont dans ce cas.Des chiffres qui montrent l'importance des "ligues extérieures" au Big 5 dans le développement de la carrière des jeunes joueurs. Au même titre que les premières divisions grecques, néerlandaises, ukrainiennes, russes, turques et portugaises, la Pro League y est ainsi considérée comme une "ligue intermédiaire" où un certain nombre de talents émergent.À travers cette analyse, le CIES a notamment pu mettre en lumière plusieurs d'entre eux, tels que Luke Shaw, Raheem Sterling, Julian Draxler, Maximilian Meyer et nos jeunes Diables, Thibaut Courtois et Romelu Lukaku, mais également des joueurs qui n'évoluent pas dans le Big 5 et ont déjà une expérience qui pourrait leur permettre de faire parler d'eux dans le futur. Tonny Vilhena, Pione Sisto, Jetro Willems, Dorin Rotariu et Georgi Milanov sont de ceux-là.Vous pouvez d'ores et déjà les recruter sur Football Manager.Nicolas Taiana