Après le coup très dur de l'annonce du lourd détournement dans les caisses du GP Samyn, le comité organisateur s'est réuni vendredi soir pour tenter de tout mettre en ?uvre pour tenir le cap de leur course, le 1er mars prochain. "Nous avons le sentiment d'avoir été violésé, a indiqué le président du comité organisateur, Olivier Rougraff. "Mais nous voulons tout mettre en oeuvre pour que la course soit organisée le 1er mars. L'objectif absolu est de raboter dans les budgets superflus. Nous sommes arrivés à un budget revu à la baisse. Il nous reste travailler pour le mettre sur pied. Nous espérons que les communes de départ, Quaregnon, et d'arrivée, Dour, joueront le jeu." Les bourgmestres des deux communes doivent se rencontrer ce week-end pour discuter de leur implication future dans la course. On a appris, par ailleurs, que la trésorière, auteur soupçonnée des détournements financiers, a démissionné vendredi matin de son poste d'échevine dans la commune de Honnelles. (Belga)

Après le coup très dur de l'annonce du lourd détournement dans les caisses du GP Samyn, le comité organisateur s'est réuni vendredi soir pour tenter de tout mettre en ?uvre pour tenir le cap de leur course, le 1er mars prochain. "Nous avons le sentiment d'avoir été violésé, a indiqué le président du comité organisateur, Olivier Rougraff. "Mais nous voulons tout mettre en oeuvre pour que la course soit organisée le 1er mars. L'objectif absolu est de raboter dans les budgets superflus. Nous sommes arrivés à un budget revu à la baisse. Il nous reste travailler pour le mettre sur pied. Nous espérons que les communes de départ, Quaregnon, et d'arrivée, Dour, joueront le jeu." Les bourgmestres des deux communes doivent se rencontrer ce week-end pour discuter de leur implication future dans la course. On a appris, par ailleurs, que la trésorière, auteur soupçonnée des détournements financiers, a démissionné vendredi matin de son poste d'échevine dans la commune de Honnelles. (Belga)