Alors que la Pro League rêve de remplir, au moins partiellement, ses enceintes pour l'apothéose de la saison, certaines pistes de solutions se mettent en place pour épauler un retour au stade le plus sécurisé possible. C'est le cas du projet de PYM Experts, déjà testé dans l'univers de la boxe, mais également par le RWDM ava...

Alors que la Pro League rêve de remplir, au moins partiellement, ses enceintes pour l'apothéose de la saison, certaines pistes de solutions se mettent en place pour épauler un retour au stade le plus sécurisé possible. C'est le cas du projet de PYM Experts, déjà testé dans l'univers de la boxe, mais également par le RWDM avant le reconfinement de l'automne dernier. Société spécialisée dans la désinfection des sols et des surfaces, elle se penche depuis près d'un an sur les possibilités à mettre en place pour cohabiter avec le Covid-19, comme cela se fait déjà dans certains pays asiatiques ou sud-américains. L'idée consiste en un package de désinfection, qui réduirait de 75 à 85% le risque d'être infecté par un virus, selon des études validées par les facultés d'agronomie de Gembloux et de Vilvorde. Concrètement, le spectateur serait d'abord équipé d'un masque adapté, avant de passer sous une arche qui constitue le coeur du système de désinfection. Le spectateur est alors aspergé intégralement - mis à part sa tête - d'un produit avec une base infime de chlore, bien moindre que ce qu'on retrouve dans une piscine, ce qui lui offre une sorte de voile de protection jusqu'à ce que le produit s'évapore. Un test rapide, puis une désinfection professionnelle des mains complètent le processus qui permettrait aux spectateurs de se masser en nombre conséquent dans une enceinte sans risque sanitaire important. Bien avancées dans leurs plans anti-pandémie depuis de longs mois, les sociétés de désinfection s'inspirent de la Corée du Sud, modèle de cohabitation avec le virus après la première vague du printemps 2020.