Mardi, deux équipes, Mitchelton-Scott et Jumbo-Visma, ont quitté la course après les tests positifs subis par Michael Matthews et Steven Kruijswijk lors de la journée de repos, lundi. "Je souhaite que le Giro aille jusqu'à Milan le 25 octobre prochain, mais ce qu'on a vu hier nous montre qu'il ne faut pas relâcher nos efforts, aucun relâchement n'est permis", a expliqué Lappartient. "Cela nous montre que ça peut arriver dans certaines équipes, dans l'encadrement. Il faut maintenir l'ensemble de ces règles de distanciation, ces protocoles sanitaires, ces règles sanitaires de l'UCI, si on veut aller jusqu'au bout. Et de ce fait, en discussion avec les équipes et les organisateurs, nous avons renforcé encore nos mesures: normalement les prochains tests auront lieu lundi prochain, lors de la prochaine journée de repos. Mais nous avons d'ores et déjà fait en sorte que cette semaine il y aura d'autres tests", poursuit le président de l'UCI. "Les tests d'avant-hier et de lundi prochain sont des tests PCR. Entre les deux, des tests salivaires seront mis en place, doublés par des tests PCR pour ceux qui auraient des tests salivaires positifs. On a renforcé les mesures entre ces deux tests pour faire en sorte que s'il y a des positifs, on puisse les sortir avant qu'il puisse y avoir de la contagion un peu partout." (Belga)

Mardi, deux équipes, Mitchelton-Scott et Jumbo-Visma, ont quitté la course après les tests positifs subis par Michael Matthews et Steven Kruijswijk lors de la journée de repos, lundi. "Je souhaite que le Giro aille jusqu'à Milan le 25 octobre prochain, mais ce qu'on a vu hier nous montre qu'il ne faut pas relâcher nos efforts, aucun relâchement n'est permis", a expliqué Lappartient. "Cela nous montre que ça peut arriver dans certaines équipes, dans l'encadrement. Il faut maintenir l'ensemble de ces règles de distanciation, ces protocoles sanitaires, ces règles sanitaires de l'UCI, si on veut aller jusqu'au bout. Et de ce fait, en discussion avec les équipes et les organisateurs, nous avons renforcé encore nos mesures: normalement les prochains tests auront lieu lundi prochain, lors de la prochaine journée de repos. Mais nous avons d'ores et déjà fait en sorte que cette semaine il y aura d'autres tests", poursuit le président de l'UCI. "Les tests d'avant-hier et de lundi prochain sont des tests PCR. Entre les deux, des tests salivaires seront mis en place, doublés par des tests PCR pour ceux qui auraient des tests salivaires positifs. On a renforcé les mesures entre ces deux tests pour faire en sorte que s'il y a des positifs, on puisse les sortir avant qu'il puisse y avoir de la contagion un peu partout." (Belga)