Après trois rencontres consécutives sans marquer, le Sporting de Charleroi a retrouvé le chemin des filets et partagé l'enjeu 1-1 avec Courtrai mardi soir pour le compte de la 24e journée de Jupiler Pro League. Dans le même temps, La Gantoise a arraché un point contre Ostende (1-1). L'Antwerp a aussi perdu des plumes contre Saint-Trond.

L'ANTWERP CALE SUR SES TERRES

L'Antwerp a été tenu en échec 1-1 mardi soir sur sa pelouse par Saint-Trond lors de la rencontre inaugurale de la 24e journée de Jupiler Pro League. Michel-Ange Balikwisha avait ouvert le score pour l'Antwerp à la 32e minute, avant que Taichi Hara ne rétablisse l'égalité en seconde période (54e). Un partage qui permet, malgré tout, aux Anversois de reprendre la deuxième place du classement avec 44 unités, à égalité avec le FC Bruges, à neuf longueurs de l'Union Saint-Gilloise. De son côté, Saint-Trond occupe le 11e rang avec 28 points.

L'Antwerp a calé contre Saint-Trond., belga
L'Antwerp a calé contre Saint-Trond. © belga

Il n'y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent dans ce début de rencontre. Il fallait attendre la 23e minute pour voir une première possibilité à mettre à l'actif du Great Old. Un long ballon anodin permettait à Michaël Frey de partir dans le dos de la défense trudonnaire et de se retrouver face à Alessandro Russo, le portier des Canaris, qui veillait au grain et éloignait le danger. Moins de dix minutes plus tard, Ritchie De Laet récupérait un ballon en milieu de terrain et servait Michel-Ange Balikwisha non loin du grand rectangle. L'ancien attaquant du Standard s'avançait de quelques mètres avant d'enclencher une frappe qu'il plaçait hors de portée de Russo (32e, 1-0). Juste avant la mi-temps, à la suite d'une perte de balle de Pieter Gerkens, Daichi Hayashi était superbement décalé par son compatriote Taichi Hara. Malheureusement pour le Japonais, il plaçait largement au-dessus des perches défendues par Jean Butez, gâchant l'occasion de ramener les deux équipes à égalité (41e).

De presque passeur décisif, Taichi Hara se muait en buteur juste après la pause. L'attaquant trudonnaire était bien placé au second poteau pour prolonger du pied un corner dans les filets anversois et planter sa cinquième rose de la saison (54e, 1-1). Le second acte était aussi pauvre en occasions que le premier et il ne se passait quasiment plus rien en dehors d'une tête d'Aly Samatta à la 85e, qui passait au-dessus du but défendu par Alessandro Russo et un tir de Liberato Cacace dans les arrêts de jeu en faveur des Canaris. Après son succès 2-1 le 21 novembre lors du match aller comptant pour la 15e journée, Saint-Trond fait à nouveau perdre des plumes aux hommes de Brian Priske.

CHARLEROI MARQUE ENFIN MAIS NE GAGNE TOUJOURS PAS

La première tentative de la rencontre était pour Charleroi par l'entremise de Vakoun Bayo, son nouveau transfuge offensif. Le joueur prêté par La Gantoise tentait sa chance à l'entrée du rectangle et trouvait les gants du gardien courtraisien, Marko Ilic. Peu de temps après, Lucas Rougeaux coupait de la tête un corner donné au premier poteau par Abdelhak Kadri. Le défenseur portait son équipe aux commandes avant le premier quart d'heure et inscrivait son tout premier but sous le maillot courtraisien (14e, 0-1). Charleroi réagissait immédiatement via une frappe appuyée d'Anass Zaroury bien écartée par Marko Ilic (15e). Six minutes plus tard, Vakoun Bayo ouvrait son compteur pour les hommes d'Edward Still. Il était à la conclusion d'un beau mouvement carolo où Kayembe se jouait de plusieurs défenseurs avant de servir l'Ivoirien à la hauteur du point de pénalty. La reprise du nouvel attaquant des Zèbres ne laissait aucune chance au portier de Courtrai (21e, 1-1).

Charleroi entamait la seconde période tambour battant avec des possibilités pour Jules Van Cleemput (47e) et Anass Zaroury (52e), mais sans danger pour Ilic. Joris Kayembe du plat du pied droit à la 57e minute n'avait pas plus de succès en envoyant sa tentative un bon mètre à côté. Bien lancé dans le dos de la défense, Ryota Morioka butait sur le portier des Kerels, qui plongeait promptement dans ses pieds pour contrer le ballon (68e). Dans la foulée de cette action, Adem Zorgane récupérait le ballon et tentait sa chance, à nouveau trop faiblement pour inquiéter le dernier rempart des Coutraisiens (69e). Dix minutes après, Ken Nkuba débordait sur son flanc gauche et était fauché par Rougeaux. L'arbitre indiquait le point de pénalty avant de se raviser et d'indiquer un coup-franc à la limite du grand rectangle. À la suite de ce coup de pied arrêté, Van Cleemput surgissait et reprenait du plat du pied. Le ballon était cependant contré par un défenseur (80e). Bayo tentait une dernière fois sa chance dans les arrêts de jeu, mais manquait une nouvelle fois le cadre (90+2). Les Carolos, qui n'ont plus gagné depuis le 19 décembre, enchaînent une quatrième rencontre sans victoire, contrairement aux Kerels qui enregistrent un sixième match sans défaite.

LA GANTOISE PERD DES PLUMES A OSTENDE

Dans l'autre rencontre, Ostende, sur une série de deux défaites consécutives, ouvrait la marque très tôt lors de son déplacement à La Gantoise. Thierry Ambrose, bien servi par Robbie D'Haese, était au bon endroit pour donner l'avance aux Côtiers (8e, 0-1). Une avance que le KVO parvenait à maintenir jusqu'à 16 minutes du terme, moment choisi par Andrew Hjulsager pour rétablir l'égalité (74e, 1-1).

Ostende a tenu La Gantoise en échec., belga
Ostende a tenu La Gantoise en échec. © belga

Au classement, La Gantoise (5e) et Charleroi (6e) sont à égalité avec 37 unités, à cinq longueurs de la quatrième place occupée par Anderlecht qui doit encore jouer mercredi. De son côté, Courtrai pointe au 7e rang, à trois points des Gantois et des Carolos.

En bas de tableau, on retrouve Ostende à la 15e place avec 24 points, soit cinq unités d'avance sur la place de barragiste de Seraing. Planifiée en semaine, la 24e journée de championnat se poursuivra mercredi avec quatre rencontres au programme : Zulte-Waregem - OHL et Eupen - Standard à 18h45, suivies de Seraing - Beerschot et Anderlecht - Cercle de Bruges à 21 heures. Jeudi, le match au sommet entre le FC Bruges et l'Union Saint-Gilloise à 20h45 conclura cette 24e journée.

Après trois rencontres consécutives sans marquer, le Sporting de Charleroi a retrouvé le chemin des filets et partagé l'enjeu 1-1 avec Courtrai mardi soir pour le compte de la 24e journée de Jupiler Pro League. Dans le même temps, La Gantoise a arraché un point contre Ostende (1-1). L'Antwerp a aussi perdu des plumes contre Saint-Trond. L'Antwerp a été tenu en échec 1-1 mardi soir sur sa pelouse par Saint-Trond lors de la rencontre inaugurale de la 24e journée de Jupiler Pro League. Michel-Ange Balikwisha avait ouvert le score pour l'Antwerp à la 32e minute, avant que Taichi Hara ne rétablisse l'égalité en seconde période (54e). Un partage qui permet, malgré tout, aux Anversois de reprendre la deuxième place du classement avec 44 unités, à égalité avec le FC Bruges, à neuf longueurs de l'Union Saint-Gilloise. De son côté, Saint-Trond occupe le 11e rang avec 28 points. Il n'y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent dans ce début de rencontre. Il fallait attendre la 23e minute pour voir une première possibilité à mettre à l'actif du Great Old. Un long ballon anodin permettait à Michaël Frey de partir dans le dos de la défense trudonnaire et de se retrouver face à Alessandro Russo, le portier des Canaris, qui veillait au grain et éloignait le danger. Moins de dix minutes plus tard, Ritchie De Laet récupérait un ballon en milieu de terrain et servait Michel-Ange Balikwisha non loin du grand rectangle. L'ancien attaquant du Standard s'avançait de quelques mètres avant d'enclencher une frappe qu'il plaçait hors de portée de Russo (32e, 1-0). Juste avant la mi-temps, à la suite d'une perte de balle de Pieter Gerkens, Daichi Hayashi était superbement décalé par son compatriote Taichi Hara. Malheureusement pour le Japonais, il plaçait largement au-dessus des perches défendues par Jean Butez, gâchant l'occasion de ramener les deux équipes à égalité (41e). De presque passeur décisif, Taichi Hara se muait en buteur juste après la pause. L'attaquant trudonnaire était bien placé au second poteau pour prolonger du pied un corner dans les filets anversois et planter sa cinquième rose de la saison (54e, 1-1). Le second acte était aussi pauvre en occasions que le premier et il ne se passait quasiment plus rien en dehors d'une tête d'Aly Samatta à la 85e, qui passait au-dessus du but défendu par Alessandro Russo et un tir de Liberato Cacace dans les arrêts de jeu en faveur des Canaris. Après son succès 2-1 le 21 novembre lors du match aller comptant pour la 15e journée, Saint-Trond fait à nouveau perdre des plumes aux hommes de Brian Priske. La première tentative de la rencontre était pour Charleroi par l'entremise de Vakoun Bayo, son nouveau transfuge offensif. Le joueur prêté par La Gantoise tentait sa chance à l'entrée du rectangle et trouvait les gants du gardien courtraisien, Marko Ilic. Peu de temps après, Lucas Rougeaux coupait de la tête un corner donné au premier poteau par Abdelhak Kadri. Le défenseur portait son équipe aux commandes avant le premier quart d'heure et inscrivait son tout premier but sous le maillot courtraisien (14e, 0-1). Charleroi réagissait immédiatement via une frappe appuyée d'Anass Zaroury bien écartée par Marko Ilic (15e). Six minutes plus tard, Vakoun Bayo ouvrait son compteur pour les hommes d'Edward Still. Il était à la conclusion d'un beau mouvement carolo où Kayembe se jouait de plusieurs défenseurs avant de servir l'Ivoirien à la hauteur du point de pénalty. La reprise du nouvel attaquant des Zèbres ne laissait aucune chance au portier de Courtrai (21e, 1-1). Charleroi entamait la seconde période tambour battant avec des possibilités pour Jules Van Cleemput (47e) et Anass Zaroury (52e), mais sans danger pour Ilic. Joris Kayembe du plat du pied droit à la 57e minute n'avait pas plus de succès en envoyant sa tentative un bon mètre à côté. Bien lancé dans le dos de la défense, Ryota Morioka butait sur le portier des Kerels, qui plongeait promptement dans ses pieds pour contrer le ballon (68e). Dans la foulée de cette action, Adem Zorgane récupérait le ballon et tentait sa chance, à nouveau trop faiblement pour inquiéter le dernier rempart des Coutraisiens (69e). Dix minutes après, Ken Nkuba débordait sur son flanc gauche et était fauché par Rougeaux. L'arbitre indiquait le point de pénalty avant de se raviser et d'indiquer un coup-franc à la limite du grand rectangle. À la suite de ce coup de pied arrêté, Van Cleemput surgissait et reprenait du plat du pied. Le ballon était cependant contré par un défenseur (80e). Bayo tentait une dernière fois sa chance dans les arrêts de jeu, mais manquait une nouvelle fois le cadre (90+2). Les Carolos, qui n'ont plus gagné depuis le 19 décembre, enchaînent une quatrième rencontre sans victoire, contrairement aux Kerels qui enregistrent un sixième match sans défaite. Dans l'autre rencontre, Ostende, sur une série de deux défaites consécutives, ouvrait la marque très tôt lors de son déplacement à La Gantoise. Thierry Ambrose, bien servi par Robbie D'Haese, était au bon endroit pour donner l'avance aux Côtiers (8e, 0-1). Une avance que le KVO parvenait à maintenir jusqu'à 16 minutes du terme, moment choisi par Andrew Hjulsager pour rétablir l'égalité (74e, 1-1). Au classement, La Gantoise (5e) et Charleroi (6e) sont à égalité avec 37 unités, à cinq longueurs de la quatrième place occupée par Anderlecht qui doit encore jouer mercredi. De son côté, Courtrai pointe au 7e rang, à trois points des Gantois et des Carolos. En bas de tableau, on retrouve Ostende à la 15e place avec 24 points, soit cinq unités d'avance sur la place de barragiste de Seraing. Planifiée en semaine, la 24e journée de championnat se poursuivra mercredi avec quatre rencontres au programme : Zulte-Waregem - OHL et Eupen - Standard à 18h45, suivies de Seraing - Beerschot et Anderlecht - Cercle de Bruges à 21 heures. Jeudi, le match au sommet entre le FC Bruges et l'Union Saint-Gilloise à 20h45 conclura cette 24e journée.