"Il n'y a pas de carburant en ville, les frontières sont fermées, l'espace aérien aussi, nous ne pouvons pas partir", explique dans cette vidéo publiée sur Instagram le défenseur Marlon, 26 ans, un des 12 joueurs brésiliens de l'effectif du Shakhtar Donetsk, deuxième club le plus titré du pays derrière le Dynamo Kiev. "Nous sommes hébergés dans un hôtel à cause de toute cette situation. Nous demandons au gouvernement du Brésil de nous soutenir, de nous aider", a-t-il ajouté. Sur les images, on peut voir notamment l'attaquant international David Neres, arrivé récemment au Shakhtar en provenance de l'Ajax Amsterdam, et des joueurs du Dynamo Kiev, debout dans le salon d'un hôtel. L'ambassade du Brésil en Ukraine a indiqué dans un communiqué qu'elle "restait ouverte" pour assurer la "protection de (ses) quelque 500 ressortissants", leur demandant d'"entrer en contact quotidiennement" avec ses services. Basé initialement à Donetsk, dans la région du Donbass, épicentre du conflit, le Shakhtar, 13 fois champion national lors des 20 dernières années, a déménagé à Kiev en 2014, au début des affrontements entre les forces ukrainiennes et les séparatistes prorusses. Cette même année, son stade ultramoderne, la Donbass Arena, qui avait accueilli des matches de l'Euro 2012, a été bombardé. (Belga)

"Il n'y a pas de carburant en ville, les frontières sont fermées, l'espace aérien aussi, nous ne pouvons pas partir", explique dans cette vidéo publiée sur Instagram le défenseur Marlon, 26 ans, un des 12 joueurs brésiliens de l'effectif du Shakhtar Donetsk, deuxième club le plus titré du pays derrière le Dynamo Kiev. "Nous sommes hébergés dans un hôtel à cause de toute cette situation. Nous demandons au gouvernement du Brésil de nous soutenir, de nous aider", a-t-il ajouté. Sur les images, on peut voir notamment l'attaquant international David Neres, arrivé récemment au Shakhtar en provenance de l'Ajax Amsterdam, et des joueurs du Dynamo Kiev, debout dans le salon d'un hôtel. L'ambassade du Brésil en Ukraine a indiqué dans un communiqué qu'elle "restait ouverte" pour assurer la "protection de (ses) quelque 500 ressortissants", leur demandant d'"entrer en contact quotidiennement" avec ses services. Basé initialement à Donetsk, dans la région du Donbass, épicentre du conflit, le Shakhtar, 13 fois champion national lors des 20 dernières années, a déménagé à Kiev en 2014, au début des affrontements entre les forces ukrainiennes et les séparatistes prorusses. Cette même année, son stade ultramoderne, la Donbass Arena, qui avait accueilli des matches de l'Euro 2012, a été bombardé. (Belga)