La situation est revenue au calme dans la nuit après la flambée de violences qui a vu principalement les partisans des deux camps affronter les forces de l'ordre à la veille de la rencontre à hauts risques. Un policier a été blessé à l'arme blanche tandis qu'un Albanais qui avait exprimé son soutien aux Italiens a été passé à tabac à coups de chaise et hospitalisé en urgence. Au total, 19 policiers ont été blessés et 10 personnes - cinq Albanais, trois Italiens et deux Néerlandais - se sont présentés dans les hôpitaux pour se faire soigner. Les heurts ont éclaté quand la police a tenté d'empêcher des supporters néerlandais de se diriger vers le stade pour affronter les fans de l'AS Rome. Ceux-ci ont réagi avec "violence", attaquant les forces de l'ordre à coups de bouteilles en verre, de pierres et autres bâtons. Une soixantaine de personnes ont été interpellées, en grande majorité des supporters italiens. Environ 80 fans de l'AS Rome ont été expulsés à l'aube vers l'Italie depuis le port de Dürres, sur l'Adriatique. Quatre voitures de police ont été endommagées, selon la police qui a saisi des armes diverses, couteaux, coups de poing américains, battes de fer et bâtons de bois. Alors que la capacité du stade national n'est que de 21.000 places, au moins 100.000 supporteurs sont arrivés en Albanie pour assister à la rencontre. Ils sont séparés en fan zones et devront regarder le match prévu dans la soirée sur des écrans géants, selon les autorités. Environ 2.000 policiers sont mobilisés pour assurer la sécurité de l'événement. (Belga)

La situation est revenue au calme dans la nuit après la flambée de violences qui a vu principalement les partisans des deux camps affronter les forces de l'ordre à la veille de la rencontre à hauts risques. Un policier a été blessé à l'arme blanche tandis qu'un Albanais qui avait exprimé son soutien aux Italiens a été passé à tabac à coups de chaise et hospitalisé en urgence. Au total, 19 policiers ont été blessés et 10 personnes - cinq Albanais, trois Italiens et deux Néerlandais - se sont présentés dans les hôpitaux pour se faire soigner. Les heurts ont éclaté quand la police a tenté d'empêcher des supporters néerlandais de se diriger vers le stade pour affronter les fans de l'AS Rome. Ceux-ci ont réagi avec "violence", attaquant les forces de l'ordre à coups de bouteilles en verre, de pierres et autres bâtons. Une soixantaine de personnes ont été interpellées, en grande majorité des supporters italiens. Environ 80 fans de l'AS Rome ont été expulsés à l'aube vers l'Italie depuis le port de Dürres, sur l'Adriatique. Quatre voitures de police ont été endommagées, selon la police qui a saisi des armes diverses, couteaux, coups de poing américains, battes de fer et bâtons de bois. Alors que la capacité du stade national n'est que de 21.000 places, au moins 100.000 supporteurs sont arrivés en Albanie pour assister à la rencontre. Ils sont séparés en fan zones et devront regarder le match prévu dans la soirée sur des écrans géants, selon les autorités. Environ 2.000 policiers sont mobilisés pour assurer la sécurité de l'événement. (Belga)