FC Bruges - Saint-Trond (Samedi 15 janvier 2022, 20h45)

Le premier match du nouvel entraîneur Alfred Schreuder au FC Bruges va susciter de nombreuses questions. Va-t-il remodeler l'équipe, établira-t-il de nouveaux schémas, réintègrera-t-il les joueurs qui avaient été oubliés sous le régime précédent ? Le départ de Philippe Clement va-t-il libérer certains joueurs ? Il est clair que certains en avaient assez de l'ancien entraîneur et que sa présence semblait plutôt les timorer que les inspirer. Il était frappant d'observer le comportement de certains joueurs lors de leur départ en stage à Marbella, comme s'ils étaient débarrassés d'un ancien démons dont les succès étaient désormais devenus des notes de bas de page. Mais le temps des excuses est désormais terminé. Il faudra désormais des résultats et du jeu dans les semaines et mois qui viendront. (Jacques Sys)

Fini les excuses à Bruges. Ceux qui ne regrettent pas le départ de Philippe Clement devront désormais le prouver sur le terrain sous l'égide du nouvel entraîneur Alfred Schreuder., belga
Fini les excuses à Bruges. Ceux qui ne regrettent pas le départ de Philippe Clement devront désormais le prouver sur le terrain sous l'égide du nouvel entraîneur Alfred Schreuder. © belga

KRC Genk - Beerschot (Dimanche 16 janvier 2022, 21h00)

Paul Onuachu brillera sans doute encore de mille feu après son Soulier d'or remporté mercredi, mais on attend surtout de voir comment Beerschot va s'en sortir. Les Rats abordent la dernière ligne droite de la phase classique avec un noyau pas vraiment renforcé pour l'instant. Après un décevant 0 en 15 (13 buts concédé et aucun marqué) avant la trêve hivernale, aucun requiem n'a encore été écrit pour Javier Torrente.

Mais voilà, l'entraîneur argentin est toujours en poste. Il doit désormais sauver la peau de son équipe sans la révélation Moises Caicedo, le milieu de terrain équatorien ayant été rappelé à Brighton. L'équipe violette et blanche s'est renforcée avec Dante Rigo (incertain pour le match contre Genk) et Felipe Avenatti, qui est loué au Standard après six mois dans l'anonymat à l'Union Saint-Gilloise. Un buteur était ce dont Beerschot avait besoin mais la question est de savoir si Avenatti est l'homme de la situation et le sauveur espéré. Depuis son départ de Courtrai lors de l'été 2019, l'Uruguayen de 28 ans est au chômage au niveau du nombre de buts marqués. On ne peut certes pas vendre la peau de l'ours (le symbole du club anversois) avant qu'il n'ait été tué, mais cet ours a quand même le regard fixé sur le canon d'une arme chargée. (Steve Van Herpe)

Felipe Avenatti est passé du sommet aux bas-fonds de notre compétition. Mais il devra faire mieux que ce genre de tête ratée contre son désormais nouveau club pour espérer sauver l'Ours du Beerschot qui a le canon de la D1B pointé sur son museau., belga
Felipe Avenatti est passé du sommet aux bas-fonds de notre compétition. Mais il devra faire mieux que ce genre de tête ratée contre son désormais nouveau club pour espérer sauver l'Ours du Beerschot qui a le canon de la D1B pointé sur son museau. © belga

Championnats européens de patinage artistique (Samedi 15 janvier, 17h30)

En 2018, à Moscou, elle avait déjà obtenu le meilleur résultat jamais obtenu par une Belge aux Championnats d'Europe de patinage artistique, en terminant cinquième à seulement 18 ans. Loena Hendrickx fera-t-elle encore mieux samedi soir à Tallinn, en Estonie ? La jeune femme d'Arendonk vise même une autre première pour le patinage féminin belge avec une médaille. Ce rêve n'est plus exclu depuis qu'elle a amélioré son record personnel dans le programme libre court (de 73.52 à 76.25 points) et a même terminé deuxième du classement. Certes, loin derrière l'inacessible Russe Kamila Valieva, âgée d'à peine 15 ans, qui a établi un record du monde. Mais avec un point d'avance sur une autre Russe Alexandra Trusova, troisième des précédents championnats du monde, qui a chuté pendant son programme. Et avec sept points d'avance sur la championne du monde russe Anna Shcherbakova, qui a également était loin de son meilleur niveau dans ce programme libre court. Cependant, si ces deux dernières retrouvent leur niveau normal dans le programme libre long de samedi, notamment en réalisant quelques quadruples axels que Hendrickx n'est pas en mesure d'exécuter, elles pourraient gagner beaucoup de points et dépasser la Belge dans sa quête d'argent ou de bronze. Mais Hendrickx est aussi capable d'améliorer son record dans l'exercice, une fois de plus, en étant libéré après son excellent résultat dans le programme libre court. Alors, dans ce cas, une troisième place sur le podium, et l'écriture d'une page de l'histoire du sport belge, seront encore possibles. (Jonas Creteur)

Loena Hendrickx peut-elle apporter une médaille historique au patinage artistique féminin belge ?, belga
Loena Hendrickx peut-elle apporter une médaille historique au patinage artistique féminin belge ? © belga

Seraing -Union Saint-Gilloise (Samedi 15 janvier 2022, 18h30)

L'équilibre d'une équipe a parfois quelque chose de mystique. Quand le rodage minutieux des Buffalos d'Hein Vanhaezebrouck accueille le talent débordant de Mbark Boussoufa au mois de janvier 2016, rares sont ceux qui se disent qu'ajouter de la qualité à une équipe qui domine le championnat peut être un cocktail dangereux. La suite a pourtant déséquilibré l'harmonie gantoise, laissant Bruges filer vers le titre.

Felice Mazzù s'en souvient-il ? Le coach de l'Union, leader du championnat, est certainement méfiant à la reprise, malgré un noyau de titulaires resté intact et des renforts aussi prometteurs que le talentueux Polonais Kacper Kozlowski. Son premier déplacement de l'année 2022 aura le parfum des journées imprévisibles, contre un Seraing qu'on annonce plus discipliné sous les ordres de Jean-Louis Garcia. Le piège semble presque trop gros pour que les Saint-Gillois puissent y tomber. Mais il suffit parfois d'un tout petit déséquilibre pour provoquer une chute. (Guillaume Gautier)

Bonne nouvelle pour Seraing. Mitoma, qui avait renversé les Métallos lors de leur venue au Parc Duden en marquant quatre fois en seconde mi-temps, manquera à l'appel en raison d'une blessure., belga
Bonne nouvelle pour Seraing. Mitoma, qui avait renversé les Métallos lors de leur venue au Parc Duden en marquant quatre fois en seconde mi-temps, manquera à l'appel en raison d'une blessure. © belga

Manchester City - Chelsea (Samedi 15 janvier 2022, 13h30)

Finalistes de la dernière édition de la Champions League, les deux clubs se retrouvent pour un duel important en vue du gain des lauriers nationaux. Pour les Blues de Thomas Tuchel et Romelu Lukaku, le match est d'autant plus important qu'ils accusent déjà un retard de 10 points sur la bande à Pep Guardiola et Kevin De Bruyne. Si Chelsea avait privé Manchester City de Coupe aux Grandes Oreilles, il s'était montré impuissant lors de leur dernier affrontement à Stamford Bridge perdu 0-1. Une victoire de City lui permettrait donc d'écarter un rival direct et d'en garder un autre, Liverpool, à distance respectable. Les Reds se trouvent à 11 longueurs des leaders, mais comptent un match de retard qui peut théoriquement les ramener à 8. Autant dire que si les Cityzens veulent s'offrir une fin de saison plus en gestion sur leurs terres anglaises afin de garder des forces précieuses dans leur quête ultime de Ligue des Champions, l'emporter et infliger des maux bleus à Chelsea serait l'une des meilleures solutions. (Fabien Chaliaud)

Romelu Lukaku (dans la peau d'un titulaire ou pas) voudra empêcher De Bruyne de prendre 13 points d'avance au sommet de la Premier League., iStock
Romelu Lukaku (dans la peau d'un titulaire ou pas) voudra empêcher De Bruyne de prendre 13 points d'avance au sommet de la Premier League. © iStock

Atalanta - Inter (Dimanche 16 janvier 2022, 20h45)

Après une victoire en Supercoppa contre la Juventus, l'Inter ne pouvait pas commencer la nouvelle année de meilleure façon. Le prochain objectif est maintenant de reconduire son titre de champion en Serie A et cela semble bien parti pour le moment. Avec la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat, le club nerazzurro est le grand favori. Dimanche soir contre l'Atalanta, Edin Dzeko et ses coéquipiers peuvent encore augmenter leur avance sur la concurrence. En cas de succès, les Intéristes compteront 10 unités d'avance sur leur adversaire du jour. Mais méfiance avec cette Atalanta qui se met progressivement au diapason. Les troupes de Gian Piero Gasperini voudront à tout prix écarter la Juventus de la course aux places pour la Ligue des champions (ils sont aussi devancés par l'AC Milan et le Napoli. Et qui sait, les Bergamasques ne verront pas leur appétit grandir si d'aventure, ils s'imposaient contre le leader. Après tout, ils ne reviendraient qu'à 5 points de celui-ci. (Gert Segers)

Qui sera le meilleur club "nerazzurro" entre l'Inter et l'Atalanta ?, belga
Qui sera le meilleur club "nerazzurro" entre l'Inter et l'Atalanta ? © belga
Le premier match du nouvel entraîneur Alfred Schreuder au FC Bruges va susciter de nombreuses questions. Va-t-il remodeler l'équipe, établira-t-il de nouveaux schémas, réintègrera-t-il les joueurs qui avaient été oubliés sous le régime précédent ? Le départ de Philippe Clement va-t-il libérer certains joueurs ? Il est clair que certains en avaient assez de l'ancien entraîneur et que sa présence semblait plutôt les timorer que les inspirer. Il était frappant d'observer le comportement de certains joueurs lors de leur départ en stage à Marbella, comme s'ils étaient débarrassés d'un ancien démons dont les succès étaient désormais devenus des notes de bas de page. Mais le temps des excuses est désormais terminé. Il faudra désormais des résultats et du jeu dans les semaines et mois qui viendront. (Jacques Sys)Paul Onuachu brillera sans doute encore de mille feu après son Soulier d'or remporté mercredi, mais on attend surtout de voir comment Beerschot va s'en sortir. Les Rats abordent la dernière ligne droite de la phase classique avec un noyau pas vraiment renforcé pour l'instant. Après un décevant 0 en 15 (13 buts concédé et aucun marqué) avant la trêve hivernale, aucun requiem n'a encore été écrit pour Javier Torrente. Mais voilà, l'entraîneur argentin est toujours en poste. Il doit désormais sauver la peau de son équipe sans la révélation Moises Caicedo, le milieu de terrain équatorien ayant été rappelé à Brighton. L'équipe violette et blanche s'est renforcée avec Dante Rigo (incertain pour le match contre Genk) et Felipe Avenatti, qui est loué au Standard après six mois dans l'anonymat à l'Union Saint-Gilloise. Un buteur était ce dont Beerschot avait besoin mais la question est de savoir si Avenatti est l'homme de la situation et le sauveur espéré. Depuis son départ de Courtrai lors de l'été 2019, l'Uruguayen de 28 ans est au chômage au niveau du nombre de buts marqués. On ne peut certes pas vendre la peau de l'ours (le symbole du club anversois) avant qu'il n'ait été tué, mais cet ours a quand même le regard fixé sur le canon d'une arme chargée. (Steve Van Herpe)En 2018, à Moscou, elle avait déjà obtenu le meilleur résultat jamais obtenu par une Belge aux Championnats d'Europe de patinage artistique, en terminant cinquième à seulement 18 ans. Loena Hendrickx fera-t-elle encore mieux samedi soir à Tallinn, en Estonie ? La jeune femme d'Arendonk vise même une autre première pour le patinage féminin belge avec une médaille. Ce rêve n'est plus exclu depuis qu'elle a amélioré son record personnel dans le programme libre court (de 73.52 à 76.25 points) et a même terminé deuxième du classement. Certes, loin derrière l'inacessible Russe Kamila Valieva, âgée d'à peine 15 ans, qui a établi un record du monde. Mais avec un point d'avance sur une autre Russe Alexandra Trusova, troisième des précédents championnats du monde, qui a chuté pendant son programme. Et avec sept points d'avance sur la championne du monde russe Anna Shcherbakova, qui a également était loin de son meilleur niveau dans ce programme libre court. Cependant, si ces deux dernières retrouvent leur niveau normal dans le programme libre long de samedi, notamment en réalisant quelques quadruples axels que Hendrickx n'est pas en mesure d'exécuter, elles pourraient gagner beaucoup de points et dépasser la Belge dans sa quête d'argent ou de bronze. Mais Hendrickx est aussi capable d'améliorer son record dans l'exercice, une fois de plus, en étant libéré après son excellent résultat dans le programme libre court. Alors, dans ce cas, une troisième place sur le podium, et l'écriture d'une page de l'histoire du sport belge, seront encore possibles. (Jonas Creteur)L'équilibre d'une équipe a parfois quelque chose de mystique. Quand le rodage minutieux des Buffalos d'Hein Vanhaezebrouck accueille le talent débordant de Mbark Boussoufa au mois de janvier 2016, rares sont ceux qui se disent qu'ajouter de la qualité à une équipe qui domine le championnat peut être un cocktail dangereux. La suite a pourtant déséquilibré l'harmonie gantoise, laissant Bruges filer vers le titre. Felice Mazzù s'en souvient-il ? Le coach de l'Union, leader du championnat, est certainement méfiant à la reprise, malgré un noyau de titulaires resté intact et des renforts aussi prometteurs que le talentueux Polonais Kacper Kozlowski. Son premier déplacement de l'année 2022 aura le parfum des journées imprévisibles, contre un Seraing qu'on annonce plus discipliné sous les ordres de Jean-Louis Garcia. Le piège semble presque trop gros pour que les Saint-Gillois puissent y tomber. Mais il suffit parfois d'un tout petit déséquilibre pour provoquer une chute. (Guillaume Gautier)Finalistes de la dernière édition de la Champions League, les deux clubs se retrouvent pour un duel important en vue du gain des lauriers nationaux. Pour les Blues de Thomas Tuchel et Romelu Lukaku, le match est d'autant plus important qu'ils accusent déjà un retard de 10 points sur la bande à Pep Guardiola et Kevin De Bruyne. Si Chelsea avait privé Manchester City de Coupe aux Grandes Oreilles, il s'était montré impuissant lors de leur dernier affrontement à Stamford Bridge perdu 0-1. Une victoire de City lui permettrait donc d'écarter un rival direct et d'en garder un autre, Liverpool, à distance respectable. Les Reds se trouvent à 11 longueurs des leaders, mais comptent un match de retard qui peut théoriquement les ramener à 8. Autant dire que si les Cityzens veulent s'offrir une fin de saison plus en gestion sur leurs terres anglaises afin de garder des forces précieuses dans leur quête ultime de Ligue des Champions, l'emporter et infliger des maux bleus à Chelsea serait l'une des meilleures solutions. (Fabien Chaliaud)Atalanta - Inter (Dimanche 16 janvier 2022, 20h45)Après une victoire en Supercoppa contre la Juventus, l'Inter ne pouvait pas commencer la nouvelle année de meilleure façon. Le prochain objectif est maintenant de reconduire son titre de champion en Serie A et cela semble bien parti pour le moment. Avec la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat, le club nerazzurro est le grand favori. Dimanche soir contre l'Atalanta, Edin Dzeko et ses coéquipiers peuvent encore augmenter leur avance sur la concurrence. En cas de succès, les Intéristes compteront 10 unités d'avance sur leur adversaire du jour. Mais méfiance avec cette Atalanta qui se met progressivement au diapason. Les troupes de Gian Piero Gasperini voudront à tout prix écarter la Juventus de la course aux places pour la Ligue des champions (ils sont aussi devancés par l'AC Milan et le Napoli. Et qui sait, les Bergamasques ne verront pas leur appétit grandir si d'aventure, ils s'imposaient contre le leader. Après tout, ils ne reviendraient qu'à 5 points de celui-ci. (Gert Segers)