Le Slovène possède désormais 5:39 d'avance sur le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) et 5:43 sur l'Equatorien Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) arrivés dans cet ordre la veille. Le Colombien Rigoberto Uran (EF Education-Nippo), 2e au départ mercredi, a chuté du podium. Il est 4e à plus de 7 minutes. Côté belge, Dylan Teuns, 10e au Col du Portet, pointe à la 17e place au général. Le parcours, limité à 129,7 kilomètres, concentre les difficultés dans ses 52 derniers kilomètres avec le Tourmalet et ses 17,1 kilomètres à 7,3 % de pente moyenne, escaladé par La Mongie jusqu'au col situé à 2.115 mètres d'altitude. Puis, après la rapide descente par Barèges, l'ascension de Luz-Ardiden (13,3 km à 7,4 %), absente de la carte du Tour depuis une décennie. Depuis la première venue de l'épreuve en 1985, les Espagnols ont gagné cinq fois sur huit (Delgado, Cubino, Indurain, Laiseka, Sanchez) sur les hauteurs de Luz Saint-Sauveur, la station thermale de la vallée qui fut mise à la mode par l'impératrice Eugénie au XIXe siècle. Le départ de Pau a été donné à 13h50), l'arrivée à Luz-Ardiden est prévue vers 17h30 (horaire calculé à la moyenne de 35 km/h). Il restera encore une épreuve de vérité samedi avec un contre-la-montre de 30,8 km à Saint-Emilion, à la veille de l'arrivée sur les Champs Elysées. (Belga)

Le Slovène possède désormais 5:39 d'avance sur le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) et 5:43 sur l'Equatorien Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) arrivés dans cet ordre la veille. Le Colombien Rigoberto Uran (EF Education-Nippo), 2e au départ mercredi, a chuté du podium. Il est 4e à plus de 7 minutes. Côté belge, Dylan Teuns, 10e au Col du Portet, pointe à la 17e place au général. Le parcours, limité à 129,7 kilomètres, concentre les difficultés dans ses 52 derniers kilomètres avec le Tourmalet et ses 17,1 kilomètres à 7,3 % de pente moyenne, escaladé par La Mongie jusqu'au col situé à 2.115 mètres d'altitude. Puis, après la rapide descente par Barèges, l'ascension de Luz-Ardiden (13,3 km à 7,4 %), absente de la carte du Tour depuis une décennie. Depuis la première venue de l'épreuve en 1985, les Espagnols ont gagné cinq fois sur huit (Delgado, Cubino, Indurain, Laiseka, Sanchez) sur les hauteurs de Luz Saint-Sauveur, la station thermale de la vallée qui fut mise à la mode par l'impératrice Eugénie au XIXe siècle. Le départ de Pau a été donné à 13h50), l'arrivée à Luz-Ardiden est prévue vers 17h30 (horaire calculé à la moyenne de 35 km/h). Il restera encore une épreuve de vérité samedi avec un contre-la-montre de 30,8 km à Saint-Emilion, à la veille de l'arrivée sur les Champs Elysées. (Belga)