Dennis van Wijk risque de ne pas rester longtemps sans boulot. Une semaine après son C4 à Mons, il pourrait s'engager ce lundi à Charleroi, où le président Abbas Bayat refuse décidément de faire confiance aux coaches qui n'ont pas un nom: Mario Notaro a été officialisé entraîneur principal il y a quelques jours, mais comme Tibor Balog avant lui, il n'est pas considéré comme un vrai T1 par son président. Pourtant, le duo Balog / Notaro a fait un boulot fantastique avec les Zèbres, qui se retrouvent depuis hier en tête de la D2. Le prochain Charleroi - Eupen (17 mars) pourrait être décisif pour le titre, mais le Sporting est de toute façon déjà assuré de participer - au pire - au tour final en fin de saison.

Hier, Dennis van Wijk était dans la tribune lors d'Alost - Charleroi. En soirée, le site de la RTBF annonçait en exclusivité qu'il avait trouvé un accord avec Bayat pour entraîner Charleroi et vivre une deuxième expérience consécutive dans le Hainaut. Immédiatement contacté par plusieurs rédactions, Bayat a dit qu'une info devrait tomber ce lundi. Le coach hollandais, de son côté, a dit que rien n'était fait mais que ce défi pourrait l'intéresser. Il a ajouté que, malgré sa présence à Alost, il n'avait même pas parlé avec Abbas Bayat. Or, des journalistes les ont vus en discussion devant le stade. Tout indique donc qu'une fumée blanche devrait se dégager en cours de journée.

Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine

Dennis van Wijk risque de ne pas rester longtemps sans boulot. Une semaine après son C4 à Mons, il pourrait s'engager ce lundi à Charleroi, où le président Abbas Bayat refuse décidément de faire confiance aux coaches qui n'ont pas un nom: Mario Notaro a été officialisé entraîneur principal il y a quelques jours, mais comme Tibor Balog avant lui, il n'est pas considéré comme un vrai T1 par son président. Pourtant, le duo Balog / Notaro a fait un boulot fantastique avec les Zèbres, qui se retrouvent depuis hier en tête de la D2. Le prochain Charleroi - Eupen (17 mars) pourrait être décisif pour le titre, mais le Sporting est de toute façon déjà assuré de participer - au pire - au tour final en fin de saison. Hier, Dennis van Wijk était dans la tribune lors d'Alost - Charleroi. En soirée, le site de la RTBF annonçait en exclusivité qu'il avait trouvé un accord avec Bayat pour entraîner Charleroi et vivre une deuxième expérience consécutive dans le Hainaut. Immédiatement contacté par plusieurs rédactions, Bayat a dit qu'une info devrait tomber ce lundi. Le coach hollandais, de son côté, a dit que rien n'était fait mais que ce défi pourrait l'intéresser. Il a ajouté que, malgré sa présence à Alost, il n'avait même pas parlé avec Abbas Bayat. Or, des journalistes les ont vus en discussion devant le stade. Tout indique donc qu'une fumée blanche devrait se dégager en cours de journée. Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine