Dennis Praet fête son retour chez les Diables

09/10/18 à 12:15 - Mise à jour à 12:14

Source: Belga

Dennis Praet était heureux de célébrer son retour dans la sélection des Diables Rouges mardi. Le milieu de terrain de 24 ans de la Sampdoria de Gênes compte une 'cap' avec l'équipe nationale. Elle remonte déjà à novembre 2014, mais il a disparu ensuite.

Dennis Praet fête son retour chez les Diables

Dennis Praet © BELGAIMAGE

Roberto Martinez voulait déjà rappeler le Louvaniste en septembre pour le diptyque Ecosse/Islande, mais Praet a dû renoncer en raison d'une blessure. "Je suis très heureux d'y être à nouveau", a-t-il souligné. "Et j'espère aussi recevoir quelques minutes de jeu."

"Cela fait quatre ans que je n'étais plus venu", a dit Praet. "Ça fait du bien d'être de retour. Je ne suis venu ici à Tubize qu'avec les espoirs. J'espérais y être l'année dernière, mais il y a beaucoup de bons footballeurs belges en ce moment. Pour les matchs internationaux contre la Suisse et les Pays-Bas, j'espère avec quelques minutes de jeu, mais je suis déjà très heureux d'être là."

Au cours de l'été 2016, Praet est passé d'Anderlecht à la Sampdoria où il est devenu un solide titulaire. "Je suis devenu un autre footballeur en Italie, défensif et tactiquement plus fort. Je peux jouer un rôle de régulateur. Je pense que je peux dire que je suis devenu plus complet et que je suis capable d'être plus constant dans mes performances. Avec les Diables Rouges, je serais meilleur en 6 ou en 8, une position plus offensive pourrait aussi être possible, mais en Italie, j'ai surtout joué sur ces deux positions. Donner des assists et marquer des buts est devenu moins important. Je touche de plus en plus le ballon et je deviens un leader. Au début de la saison, je portais même le brassard de capitaine à la Sampdoria.

Malgré ses bonnes performances, Praet est resté sous le radar pendant un certain temps en Belgique. "Malheureusement, un subtop en Italie vous donne un peu moins d'attention", a-t-il reconnu. "Il y a beaucoup de spectateurs en Premier League. Le football en Serie A n'est pas aussi fermé qu'on le pense parfois. Il y a du bon football et c'est une grande compétition dans laquelle on peut jouer. Cela ne veut pas dire, bien sûr, que je veux nécessairement rester en Italie pour le reste de ma carrière. L'Angleterre et l'Espagne sont aussi des compétitions qui m'attirent. Cet été, la Juventus s'est montrée intéressée. Si toutes les circonstances étaient réunies, je franchirais une nouvelle étape. Mais je suis très content de la Sampdoria, elle est devenue ma maison. Le club a tout fait pour me garder et ça fait du bien."

Nos partenaires