"Voilà, je vais maintenant poursuivre mon chemin ("My Way", allusion à la chanson de Frank Sinatra, ndlr), a t'il en effet déclaré à l'issue de sa dernière conférence de presse. "The end is here", a regretté Queiroz, qui espérait offrir à l'Iran, son premier trophée depuis 1976. "Je suis heureux et fier de pouvoir dire que j'ai assumé mes fonctions à ma façon..." Queiroz voulait déjà arrêter après l'élimination (3e du Groupe B derrière l'Espagne et le Portugal) en phase de poules au Mondial russe l'été dernier, mais était finalement revenu sur cette décision. Sélectionneur de l'Iran depuis 2011, l'ancien entraîneur du Real Madrid en 2003-2004, avait déjà été sélectionneur dans son propre pays, de 1991 à 1993, et de 2008 à 2010. L'ex-adjoint de Sir Alex Ferguson à Manchester United (2002-2003 et 2004-2008), aura notamment qualifié la sélection iranienne pour deux Coupes du monde d'affilée - une première dans l'histoire du football iranien -, mais sans jamais réussir à passer la phase de groupes. (Belga)

"Voilà, je vais maintenant poursuivre mon chemin ("My Way", allusion à la chanson de Frank Sinatra, ndlr), a t'il en effet déclaré à l'issue de sa dernière conférence de presse. "The end is here", a regretté Queiroz, qui espérait offrir à l'Iran, son premier trophée depuis 1976. "Je suis heureux et fier de pouvoir dire que j'ai assumé mes fonctions à ma façon..." Queiroz voulait déjà arrêter après l'élimination (3e du Groupe B derrière l'Espagne et le Portugal) en phase de poules au Mondial russe l'été dernier, mais était finalement revenu sur cette décision. Sélectionneur de l'Iran depuis 2011, l'ancien entraîneur du Real Madrid en 2003-2004, avait déjà été sélectionneur dans son propre pays, de 1991 à 1993, et de 2008 à 2010. L'ex-adjoint de Sir Alex Ferguson à Manchester United (2002-2003 et 2004-2008), aura notamment qualifié la sélection iranienne pour deux Coupes du monde d'affilée - une première dans l'histoire du football iranien -, mais sans jamais réussir à passer la phase de groupes. (Belga)