Autre athlète belge au départ, Mariam Oularé a pris la 3e place en 23.35, améliorant aussi son record personnel. Delphine Nkansa est la seconde athlète belge à réussir le minimum sur 200 m après Imke Vervaert, qui avait couru en 23.05 l'an dernier à Tokyo. Samedi, Delphine Nkansa avait claqué un chrono de 11.26 samedi à Albi, à 2/100es seulement de la limite pour l'Euro de Münich du 11 au 21 août. Elle avait couru sa série en 11.36. et sa demi-finale en 11.26. En finale, elle a bien réussi un chrono de 11.23 mais avec un vent arrière trop fort (+3,0m/s) qui en a empêché sa validation. Delphine Nkansa grimpe cependant au deuxième rang des chronos belges les plus rapides sur la distance. Elle dépasse Rani Rosius et Cynthia Bolingo qui ont couru en 11.28. Seule Kim Gevaert a couru plus vite, en 11.04, soit le record de Belgique. (Belga)

Autre athlète belge au départ, Mariam Oularé a pris la 3e place en 23.35, améliorant aussi son record personnel. Delphine Nkansa est la seconde athlète belge à réussir le minimum sur 200 m après Imke Vervaert, qui avait couru en 23.05 l'an dernier à Tokyo. Samedi, Delphine Nkansa avait claqué un chrono de 11.26 samedi à Albi, à 2/100es seulement de la limite pour l'Euro de Münich du 11 au 21 août. Elle avait couru sa série en 11.36. et sa demi-finale en 11.26. En finale, elle a bien réussi un chrono de 11.23 mais avec un vent arrière trop fort (+3,0m/s) qui en a empêché sa validation. Delphine Nkansa grimpe cependant au deuxième rang des chronos belges les plus rapides sur la distance. Elle dépasse Rani Rosius et Cynthia Bolingo qui ont couru en 11.28. Seule Kim Gevaert a couru plus vite, en 11.04, soit le record de Belgique. (Belga)