"Le problème de Defour est que je crois qu'il a déjà la tête ailleurs", a lancé à la presse le président Roger Vanden Stock lors du fan day. Une déclaration qui n'a rien d'anodine car la volonté de départ de celui qui est toujours le joueur entrant le plus cher de l'histoire du club remonte à quelques mois. Au Sporting, peu avant la fin du championnat, un employé du club nous avait raconté que "Defour était fatigué par la manière dont il est traité en Belgique. Ça ne m'étonnerait pas qu'il parte cet été pour une destination exotique." Depuis plusieurs mois, l'ex-Soulier d'Or avait fait part à ses proches de son ras-le-bol et de son envie d'être transféré vers un pays du Golfe afin de se mettre à l'abri financièrement, d'autant que de récents voyages dans ces contrées l'auraient définitivement convaincu d'y poser ses valises. Les problèmes rencontrés lors des derniers play-offs, notamment à Roulers où il a été arrosé de bière par ses propres supporters, n'ont fait qu'accentuer son envie de départ. Ses blessures récurrentes aussi l'amènent à revoir ses ambitions sportives. L'indemnité élevée que demande le Sporting en cas de départ bloque également des clubs de pays comme l'Italie, dont est originaire sa compagne, et qui figurait aussi comme destination de choix. Quant à son avenir en Diables? Defour avait confié il y a un petit temps déjà avoir fait une croix dessus. L'image de ce Soulier d'Or remis par Zinédine Zidane en 2008 paraît aujourd'hui bien loin.

Par Thomas Bricmont

"Le problème de Defour est que je crois qu'il a déjà la tête ailleurs", a lancé à la presse le président Roger Vanden Stock lors du fan day. Une déclaration qui n'a rien d'anodine car la volonté de départ de celui qui est toujours le joueur entrant le plus cher de l'histoire du club remonte à quelques mois. Au Sporting, peu avant la fin du championnat, un employé du club nous avait raconté que "Defour était fatigué par la manière dont il est traité en Belgique. Ça ne m'étonnerait pas qu'il parte cet été pour une destination exotique." Depuis plusieurs mois, l'ex-Soulier d'Or avait fait part à ses proches de son ras-le-bol et de son envie d'être transféré vers un pays du Golfe afin de se mettre à l'abri financièrement, d'autant que de récents voyages dans ces contrées l'auraient définitivement convaincu d'y poser ses valises. Les problèmes rencontrés lors des derniers play-offs, notamment à Roulers où il a été arrosé de bière par ses propres supporters, n'ont fait qu'accentuer son envie de départ. Ses blessures récurrentes aussi l'amènent à revoir ses ambitions sportives. L'indemnité élevée que demande le Sporting en cas de départ bloque également des clubs de pays comme l'Italie, dont est originaire sa compagne, et qui figurait aussi comme destination de choix. Quant à son avenir en Diables? Defour avait confié il y a un petit temps déjà avoir fait une croix dessus. L'image de ce Soulier d'Or remis par Zinédine Zidane en 2008 paraît aujourd'hui bien loin. Par Thomas Bricmont