"Ce match en Russie sera comme une finale", a déclaré Dedryck Boyata jeudi en conférence de presse au Belgian Football Centre de Tubize. "On a tous envie de finir premier. Avant les matchs contre le Kazakstan et Saint-Marin, Roberto Martinez nous avait parlé de l'importance de la première place. Si on est deuxième, on risque de devoir jouer à Bakou. Ca ne serait pas un déplacement facile, comme celui au Kazakhstan. A nous de tout donner ce weekend", dit le défenseur du Hertha Berlin, qui s'est présenté devant la presse avec une attelle au doigt. "J'ai le petit doigt cassé, mais ce n'est pas handicapant pour jouer". Vu les absences de Vincent Kompany et Jan Vertonghen, Dedryck Boyata peut s'attendre à recevoir du temps de jeu samedi en Russie et mardi à Bruxelles contre Chypre. "Je donne à chaque fois le maximum à l'entraînement pour pouvoir être titularisé. Si j'ai la possibilité de monter sur le terrain, je me donnerai à 100 %. J'ai déjà montré que je répondais présent quand on faisait appel à moi. J'ai joué plus de matchs ces dernières années, mais mon statut au sein de la sélection n'a pas changé. Je n'ai jamais discuté avec Roberto Martinez de mon rôle ou de ma position dans le groupe. J'essaie de parler le plus possible quand je suis sur le terrain mais je ne me vois pas prendre le statut de leader de Vincent ou Jan. Il y a des joueurs plus expérimentés dans le groupe qui ont un caractère de leaders, comme Toby (Alderweireld) ou Thomas (Meunier). Je ne vais pas me mettre de pression supplémentaire. L'objectif est collectif, c'est la première place du groupe". Déjà qualifiés, les Diables Rouges affronteront samedi la Russie à Saint-Pétersbourg (18h00) pour la 'finale du groupe I. La Belgique est en tête avec 24 points, soit trois de plus que la Russie, et sera assurée de terminer en tête en cas de partage à Saint-Pétersbourg. Mardi 19 novembre (20h45), les troupes de Roberto Martinez recevront Chypre. (Belga)