• 1. Sander Berge (Genk) : Après un premier quart d'heure difficile, le jeune Norvégien a dirigé les débats et calmé le jeu comme ses partenaires quand il le fallait. Un leader.
  • 2. Leandro Trossard (Genk) : il a convergé vers l'axe quand il le fallait, rejoint l'aile quand c'était possible. Il signe d'excellents play-offs et cette fois, sa performance a été couronnée d'un assist.
  • 3. Mats Rits (Club Bruges) : il a encore montré pourquoi il écartait Nakamba du onze de base. Utile par son travail de récupération, il a aussi expédié le ballon dans la lucarne. Le goal de la victoire, qui maintient le Club dans la course au titre.
  • 4. Yari Verschaeren (Anderlecht) : à nouveau l'homme le plus dangereux des Mauves. Ses actions apportent un souffle nouveau dans un collectif qui doit compter davantage sur son labeur que sur son talent.
  • 5. Krépin Diatta (Club Bruges) : son explosivité a torturé pendant une mi-temps le flanc droit de La Gantoise, qui a dû remplacer Rosted, à bout. Malheureusement, il s'est blessé.