• 1. Paul Onuachu (Genk) : il a plié le match en marquant deux buts mais il a également beaucoup travaillé, parfois même en défense. Un avant bien démarqué, qui perd rarement un ballon.
  • 2. Xavier Mercier (OH Louvain) : plaque tournante, régisseur et passeur, il détermine le rythme du match et exécute les plans de Marc Brys. Si son équipe a marqué à chaque match cette saison, elle le doit en grande partie au médian de 31 ans.
  • 3. Odilon Kossounou (Club Bruges) : il commence à s'imposer en défense et devient le verrou brugeois. Il n'a perdu quasi aucun duel, il s'est montré rapide et attentif. Il n'a encore que 19 ans.
  • 4. Aboubakary Koita (Waasland-Beveren) : comme contre Charleroi quelques jours plus tôt, dans le match reporté, l'ailier belge a été une menace constante et il a marqué un but important.
  • 5. Mike Vanhamel (Beerschot) : il n'a finalement pas permis à son équipe de gagner mais l'a maintenu longtemps dans le match. A trois reprises, un joueur d'Eupen s'est présenté devant le gardien du Beerschot, qui a toujours parfaitement réagi.