• 1. Roman Yaremchuk (Gand) : un beau crochet à la 17' a été annulé à cause d'un hands de Bukari mais ça n'a pas empêché l'Ukrainien, qui débordait d'assurance, de réaliser un hatttrick.
  • 2. Théo Bongonda (Genk) : il a rapidement forcé un penalty, converti par Onuachu. Ensuite, dans un rôle libre, offensivement et défensivement, il a été une des éclaircies de l'équipe locale. Après le remplacement de Dessers, au poste de second avant, il a encore marqué deux buts.
  • 3. Mike Vanhamel (Beerschot) : le gardien de trente ans regorge d'assurance. Le capitaine a donné le bon exemple en réagissant attentivement sur les envois de Bese et d'Henry. A la fin du match, il a même arrêté un penalty de Mercier.
  • 4. Vadis Odjidja (Gand) : il a été le parfait régisseur. Omniprésent, il a exploité toutes les brèches et a distribué des passes tranchantes. Sa passe millimétrée a permis au rapide Yaremchuk de marquer le 0-4 juste avant la mi-temps.
  • 5. Nikola Storm (FC Malines) : il a réussi un assist et moult belles actions sur son flanc gauche. Il y a été le bourreau de Kossounou, obligeant Mata à venir au secours de celui-ci pour freiner le Malinois.