• 1. Michel Vlap (Anderlecht) : il a parfaitement exploité les brèches laissées par Zulte. Il a marqué trois buts et est le meilleur réalisateur des Mauves. Il a en outre été impliqué dans quasi toutes les bonnes actions.
  • 2. Ryota Morioka (Charleroi) : il a récupéré énormément de ballons, déterminé le rythme du match, facilement trouvé des brèches et osé commettre des fautes au bon moment.
  • 3. Kaveh Rezaei (Charleroi) : il ressemblait à un taureau lâché dans l'arène. Le mercenaire du Club Bruges a mis la pression et couru après chaque ballon. En guise de récompense, il a pu botter le dernier penalty, avec puissance et netteté.
  • 4. Jérémy Doku (Anderlecht) : en dosant mieux ses efforts, il devient plus efficace dans la zone de vérité. Ce qui lui a valu deux buts et deux assists contre Zulte Waregem.
  • 5. Issa Kaboré (KV Malines) : la révélation de Malines depuis la trêve hivernale. Le joueur de 18 ans joue avec beaucoup de maturité et d'énergie. A l'arrière droit, il a écumé son flanc pendant 90 minutes et a ainsi délivré l'assist sur le superbe but de De Camargo.
  • 6. Deni Hocko (Mouscron) : le Monténégrin de 25 ans a régné dans l'entrejeu de l'Excel et a contenu sans trop de problèmes celui de Waasland-Beveren.
  • 7. Lior Refaelov (Antwerp) : une entrée au jeu d'un quart d'heure lui a suffi pour plier un match qui semblait devoir s'achever sur un score nul. Son superbe coup franc a offert la victoire à l'Old Club.
  • 8. Borges Neto (Genk) : il a été contraint d'entrer au jeu sans échauffement pour remplacer Dewaest, blessé, mais il a montré que Genk avait en lui un grand talent. Fort sur le flanc gauche, il a beaucoup travaillé, défendu avec sérieux et délivré d'excellents élans offensifs.
  • 9. Smail Prevljak (Eupen) : il a souvent été isolé en pointe contre Malines mais il a réussi tout ce qu'il entreprenait. Il a une bonne reprise de balle et a été opportuniste sur chaque occasion. Il a arraché un point.
  • 10. Arnaud Bodart (Standard) : par quelques bonnes interventions, il a évité un blâme à son équipe contre le STVV, dans un match à oublier le plus vite possible.