• 1. Hans Vanaken (Club Bruges) : pas besoin de paroles. Il lui suffit de faire parler ses pieds. Avec ses deux buts, il est le vainqueur du match à Anderlecht. Un de ses buts est de classe mondiale.
  • 2. Facundo Colidio (STVV) : suite au départ de Boli, il a pu jouer aux côtés de Suzuki. L'Argentin de vingt ans, titularisé pour la première fois, n'a pas déçu en marquant le 1-0 puis en délivrant l'assist du 2-0.
  • 3. Sven Kums (Gand) : l'entraîneur l'a remplacé pour applaudissements. Avant le repos, il a compris qu'il devait reculer pour distribuer le jeu. Après le remplacement d'Owusu, il a encore été utile au six, par sa vista et sa technique.
  • 4. Antoine Colassin (Anderlecht) : il est trop tôt pour dire s'il est attaquant ou médian, de même que s'il va s'affirmer. Mais en tout cas, il a réussi des débuts fantastiques. Il a eu de la présence physique et a inscrit un très beau but.
  • 5. Eder Balanta (Club Bruges) : profondeur, physique, calme au ballon. Il n'a pas réussi son match à Anderlecht à 100% -cf le but contre- mais il a signé une prestation plus que convenable.
  • 6. Théo Bongonda (Genk) : ses dribbles et ses rushes ont tourmenté son ancienne équipe. Il a également marqué un but, qu'il n'a pas fêté.
  • 7. Alexis De Sart (Antwerp) : discipliné, intelligent et travailleur dans l'entrejeu d'une équipe réduite à dix après sept minutes. Il a plié le match d'un superbe tir à distance.
  • 8. Kristian Thorstvedt (Genk) : le jeune Norvégien transféré il y a quelques jours a immédiatement apporté une plus-value à Genk. Il a récupéré énormément de ballons dans l'entrejeu et a ouvert la marque.
  • 9. Knowledge Musona (Eupen) : superflu à Anderlecht, il a trouvé le chemin des filets d'emblée à Eupen. Sa vivacité et sa mobilité offrent des possibilités à des coéquipiers.
  • 10. Igor de Camargo (FC Malines) : il a 36 ans mais n'est pas encore usé. Il est crucial pour conserver le ballon en avant mais a aussi marqué deux buts contre le Standard, son ancien club.