• 1. Daniel Schmidt (STVV) : le verrou d'un STVV très bien organisé a été impeccable. Quand Genk parvenait à s'infiltrer, le gardien était là, notamment avec une intervention spectaculaire sur un heading d'Onuachu.
  • 2. Ante Palaversa (Ostende) : le médian était l'homme du bon début de saison de l'équipe côtière. Après une longue blessure, il était de retour dimanche après-midi et il a permis à Ostende de prendre la mesure d'Anderlecht.
  • 3. Kaveh Rezaei (Charleroi) : il semble avoir oublié son année difficile au Club Bruges. Il a exploité ses deux premières occasions et a lancé son équipe vers une victoire facile contre Waasland-Beveren.
  • 4. Wesley Hoedt (Antwerp) : il a déjà été critiqué mais il a été très fort contre Malines, dans les duels comme à l'interception.
  • 5. Selim Amallah (Standard) : il s'est déchaîné contre l'homme qui lui a permis d'éclore, Bernd Storck, alors entraîneur de Mouscron, maintenant du Cercle. Un but et un assist.
  • 6. Gianni Bruno (Zulte Waregem) : son superbe long tir a offert la victoire à l'Essevee. Il a confirmé son excellente forme: six buts lors des neuf derniers matches.
  • 7. Ortwin De Wolf (Eupen) : par quelques superbes interventions, il a évité à Eupen une défaite plus lourde à Zulte Waregem (1-0).
  • 8. Massimo Bruno (Charleroi) : depuis trois matches, il occupe un rôle plus central dans l'entrejeu. Grâce à sa vitesse, sa technique et son énergie, il est impliqué dans moresque toutes les bonnes actions des Zèbres.
  • 9. Krépin Diatta (Club Bruges) : il reste sur une bonne semaine. Il a très bien commencé contre Mouscron et a été souvent menaçant en première période et il avait déjà été l'homme du match à Istanbul.
  • 10. Roman Bezus (Gand) : il a remercié l'entraîneur pour sa place, celle de David au dix, par un beau but.