La formation WorldTour belge disposera d'un autre atout majeur avec Sam Bennett. L'Irlandais devra jouer sa carte dans les arrivées massives, épaulé par le Néo-Zélandais Shane Archbold et le Danois Michael Morkov. Le Portugais João Almeida et l'Italien Andrea Bagioli, 21 ans chacun, complètent la sélection. A l'issue du stage en altitude de l'équipe en Italie, ces sept coureurs prendront donc la direction de l'Espagne. Bennett, arrivé cette saison dans la structure de Patrick Lefevere, aura l'occasion de décrocher un troisième bouquet pour sa nouvelle équipe. Outre deux journées réservées aux sprinteurs, les prétendants à la victoire finale auront l'occasion de se défier sur deux étapes, dont la dernière qui se ponctuera au sommet de Lagunas de Neila (11,8 kmà 5,6%). Evenepoel, déjà vainqueur du Tour de San Juan et du Tour d'Algarve avant l'arrêt des compétitions, voudra s'illustrer après une pause forcée de cinq mois. "Découvrir comment le corps va réagir à ce retour à la compétition mais aussi aux températures élevées et au profil compliqué sera important", a expliqué le Belge de 20 ans, vainqueur aussi de trois étapes en début de saison, dont deux contre-la-montre. "La motivation est là, ça c'est sûr. J'ai de bons souvenirs de l'Espagne avec ma victoire dans une course d'un jour à la Clasica San Sebastian l'année dernière." Le Tour de Burgos a été remporté en 2018 et 2019 par le Colombien Ivan Ramiro Sosa. (Belga)

La formation WorldTour belge disposera d'un autre atout majeur avec Sam Bennett. L'Irlandais devra jouer sa carte dans les arrivées massives, épaulé par le Néo-Zélandais Shane Archbold et le Danois Michael Morkov. Le Portugais João Almeida et l'Italien Andrea Bagioli, 21 ans chacun, complètent la sélection. A l'issue du stage en altitude de l'équipe en Italie, ces sept coureurs prendront donc la direction de l'Espagne. Bennett, arrivé cette saison dans la structure de Patrick Lefevere, aura l'occasion de décrocher un troisième bouquet pour sa nouvelle équipe. Outre deux journées réservées aux sprinteurs, les prétendants à la victoire finale auront l'occasion de se défier sur deux étapes, dont la dernière qui se ponctuera au sommet de Lagunas de Neila (11,8 kmà 5,6%). Evenepoel, déjà vainqueur du Tour de San Juan et du Tour d'Algarve avant l'arrêt des compétitions, voudra s'illustrer après une pause forcée de cinq mois. "Découvrir comment le corps va réagir à ce retour à la compétition mais aussi aux températures élevées et au profil compliqué sera important", a expliqué le Belge de 20 ans, vainqueur aussi de trois étapes en début de saison, dont deux contre-la-montre. "La motivation est là, ça c'est sûr. J'ai de bons souvenirs de l'Espagne avec ma victoire dans une course d'un jour à la Clasica San Sebastian l'année dernière." Le Tour de Burgos a été remporté en 2018 et 2019 par le Colombien Ivan Ramiro Sosa. (Belga)