Jean Nicolay est une véritable icône du Standard, dont il a défendu les filets durant 501 rencontres de 1956 à 1969. Comme ses autres frères Adolphe et Toussaint, il s'était affilié au Standard, où il a joué son premier match à l'âge de 16 ans, en 1954 face au Daring de Bruxelles. Quatre ans plus tard, il devenait le gardien titulaire des Rouches, avec lesquels il allait remporter quatre titres de champion de Belgique (1958, 1961, 1963 et 1969) et deux Coupes de Belgique (1966 et 1967).

Jean Nicolay est devenu le premier Standardman à remporter le Soulier d'Or, en 1963. Il a ensuite poursuivi sa carrière au Daring (1969-1971) et au Royal Tilleur FC (1971-1972).

Nicolay a défendu 39 fois les filets des Diables Rouges (pour 47 sélections). Il a été appelé pour la première fois en équipe nationale le 24 mai 1959 pour un match contre l'Autriche (0-2) et a disputé son dernier match pour la Belgique le 8 octobre 1967 face à la Pologne (2-4).

Après sa carrière de joueur, il a été entraîneur des gardiens, d'abord à Winterslag en 1981. Il s'est par la suite occupé des gardiens du Standard, du FC Metz, du FC Malines et de Seraing. Dans les années 90, il a entrainé les gardiens de la Suisse et de la Belgique lors du premier passage de Georges Leekens à la tête des Diables. Il était revenu au Standard, dont il a dirigé l'école des gardiens de 2008 à 2012.

Jean-Paul Colonval, ex-meilleur buteur de l'élite en 1965 (avec Tilleur) et ancien consultant pour Canal+ Belgique, a été coéquipier de Nicolay avec deux équipes différentes : au Standard d'abord, et puis au Daring de Bruxelles. Il ne tarit pas d'éloges à propos de celui qu'il considère "comme le meilleur gardien belge de tous les temps". Il précise toutefois: "Evidement, certains vous diront qu'ils préféraient Piot, ou Preud'homme, ou Pfaff. Tous d'excellents portiers, je le concède de bonne grâce. Mais je pense sincèrement que Jean avait quelque chose en plus".

Selon Jean-Paul Colonval, Nicolay, en plus d'avoir brillé comme joueur, était un entraineur avant-gardiste. "Jean Nicolay a réellement révolutionné l'art de se préparer. Il le faisait spécifiquement, ce qui n'existait pas à l'époque. Puis il nous lançait des défis, à moi, à Roger Claessen ou aux autres attaquants. Et je vous prie de croire que s'il avait décidé que nous ne marquerions pas à l'entraînement, et bien... nous ne marquions pas!"

Jean Nicolay s'est éteint à 76 ans, à la suite d'une longue maladie. En hommage, le Standard va introduire une demande auprès de l'UEFA pour jouer avec des brassards noirs ce mercredi soir face au Zenit Saint-Pétersbourg en barrages de la Ligue des Champions et une demande auprès de la Pro League pour observer une minute de silence avant la rencontre de samedi face à Westerlo.

Nous apprenons avec tristesse le décès de Jean Nicolay, gardien de légende et figure emblématique du club. Nos pensées émues à ses proches.

-- Standard de Liège (@Standard_RSCL) 18 Août 2014

Il y a 4 ans, Jean Nicolay nous a reçu chez lui dans le cadre d'un reportage Standard TV... http://t.co/hdyMFj2AMR

-- Standard de Liège (@Standard_RSCL) 18 Août 2014

Jean Nicolay est une véritable icône du Standard, dont il a défendu les filets durant 501 rencontres de 1956 à 1969. Comme ses autres frères Adolphe et Toussaint, il s'était affilié au Standard, où il a joué son premier match à l'âge de 16 ans, en 1954 face au Daring de Bruxelles. Quatre ans plus tard, il devenait le gardien titulaire des Rouches, avec lesquels il allait remporter quatre titres de champion de Belgique (1958, 1961, 1963 et 1969) et deux Coupes de Belgique (1966 et 1967). Jean Nicolay est devenu le premier Standardman à remporter le Soulier d'Or, en 1963. Il a ensuite poursuivi sa carrière au Daring (1969-1971) et au Royal Tilleur FC (1971-1972). Nicolay a défendu 39 fois les filets des Diables Rouges (pour 47 sélections). Il a été appelé pour la première fois en équipe nationale le 24 mai 1959 pour un match contre l'Autriche (0-2) et a disputé son dernier match pour la Belgique le 8 octobre 1967 face à la Pologne (2-4). Après sa carrière de joueur, il a été entraîneur des gardiens, d'abord à Winterslag en 1981. Il s'est par la suite occupé des gardiens du Standard, du FC Metz, du FC Malines et de Seraing. Dans les années 90, il a entrainé les gardiens de la Suisse et de la Belgique lors du premier passage de Georges Leekens à la tête des Diables. Il était revenu au Standard, dont il a dirigé l'école des gardiens de 2008 à 2012. Jean-Paul Colonval, ex-meilleur buteur de l'élite en 1965 (avec Tilleur) et ancien consultant pour Canal+ Belgique, a été coéquipier de Nicolay avec deux équipes différentes : au Standard d'abord, et puis au Daring de Bruxelles. Il ne tarit pas d'éloges à propos de celui qu'il considère "comme le meilleur gardien belge de tous les temps". Il précise toutefois: "Evidement, certains vous diront qu'ils préféraient Piot, ou Preud'homme, ou Pfaff. Tous d'excellents portiers, je le concède de bonne grâce. Mais je pense sincèrement que Jean avait quelque chose en plus". Selon Jean-Paul Colonval, Nicolay, en plus d'avoir brillé comme joueur, était un entraineur avant-gardiste. "Jean Nicolay a réellement révolutionné l'art de se préparer. Il le faisait spécifiquement, ce qui n'existait pas à l'époque. Puis il nous lançait des défis, à moi, à Roger Claessen ou aux autres attaquants. Et je vous prie de croire que s'il avait décidé que nous ne marquerions pas à l'entraînement, et bien... nous ne marquions pas!" Jean Nicolay s'est éteint à 76 ans, à la suite d'une longue maladie. En hommage, le Standard va introduire une demande auprès de l'UEFA pour jouer avec des brassards noirs ce mercredi soir face au Zenit Saint-Pétersbourg en barrages de la Ligue des Champions et une demande auprès de la Pro League pour observer une minute de silence avant la rencontre de samedi face à Westerlo.Nous apprenons avec tristesse le décès de Jean Nicolay, gardien de légende et figure emblématique du club. Nos pensées émues à ses proches. -- Standard de Liège (@Standard_RSCL) 18 Août 2014 Il y a 4 ans, Jean Nicolay nous a reçu chez lui dans le cadre d'un reportage Standard TV... http://t.co/hdyMFj2AMR -- Standard de Liège (@Standard_RSCL) 18 Août 2014