"Il a soutenu pleinement le renouvellement du Club et venait aussi souvent que possible lors des matches à domicile avec son épouse, Celie. Le football et plus particulièrement le Club étaient de vraies passions pour lui. Il le vivait intensément.

Le Club perd un grand ambassadeur et un fidèle supporter," poursuit Vincent Mannaert transmettant au nom du Club Bruges ses condoléances à Celie son épouse, ses enfances et ses petits-enfants. Le club brugeois prévoit de lui rendre hommage lors de la prochaine rencontre du FC Bruges à domicile dimanche face à Zulte Waregem lors de la dernière journée des play-off I du championnat de Belgique.

La "famille brugeoise" rend hommage à Jean-Luc Dehaene. Par le biais d'un tweet, Carl Hoefkens, ex-capitaine du Club Bruges, a salué "un homme très sympathique, affable, avec un grand coeur (pour le Club)"."Il y aura désormais pour toujours un manque au stade Jan Breydel", a twitté aussi Stijn Stijnen, ancien gardien des Blauwe en Zwart.

Michel D'Hooghe, ex-président de l'Union belge de football et du Club de Bruges, a réagit avec émotion au décès de Jean-Luc Dehaene. Les deux hommes se sont rencontrés dans le monde du football et sont devenus amis."Je viens à l'instant d'apprendre la nouvelle, et je suis vraiment bouleversé. J'ai encore dîné avec Jean-Luc dimanche passé et nous sommes allés ensemble voir un artiste", a confié Michel D'Hooghe à l'Agence BELGA.

"Naturellement, avec sa chimiothérapie, sa santé allait moins bien, mais tout le monde disait qu'il avait besoin d'un peu de temps pour récupérer. Il est parti quelques jours en France pour souffler un peu." C'est là qu'il est décédé à la suite d'une chute jeudi.

"Jean-Luc était un ami personnel. Je ne l'ai pas connu en politique, mais bien dans le milieu du football. Il n'était pas du tout le tyran politique souvent décrit, mais bien un homme raffiné". Michel D'Hooghe a souvent côtoyé Jean-Luc Dehaene aux abords des stades de football. L'ex-premier ministre était un grand supporter des Blauw en Zwart. Jean-Luc Dehaene était également depuis quelques années à la tête d'une commission indépendante de l'UEFA qui tient à l'oeil l'état financier des clubs européens, communément appelée Fair Play Financier. "C'est moi qui l'ai introduit auprès de l'UEFA", raconte encore Michel D'Hooghe. "Encore hier, à Turin, des membres de l'UEFA m'ont dit que son expertise sur les dossiers leur manquait."

"Il a soutenu pleinement le renouvellement du Club et venait aussi souvent que possible lors des matches à domicile avec son épouse, Celie. Le football et plus particulièrement le Club étaient de vraies passions pour lui. Il le vivait intensément. Le Club perd un grand ambassadeur et un fidèle supporter," poursuit Vincent Mannaert transmettant au nom du Club Bruges ses condoléances à Celie son épouse, ses enfances et ses petits-enfants. Le club brugeois prévoit de lui rendre hommage lors de la prochaine rencontre du FC Bruges à domicile dimanche face à Zulte Waregem lors de la dernière journée des play-off I du championnat de Belgique. La "famille brugeoise" rend hommage à Jean-Luc Dehaene. Par le biais d'un tweet, Carl Hoefkens, ex-capitaine du Club Bruges, a salué "un homme très sympathique, affable, avec un grand coeur (pour le Club)"."Il y aura désormais pour toujours un manque au stade Jan Breydel", a twitté aussi Stijn Stijnen, ancien gardien des Blauwe en Zwart. Michel D'Hooghe, ex-président de l'Union belge de football et du Club de Bruges, a réagit avec émotion au décès de Jean-Luc Dehaene. Les deux hommes se sont rencontrés dans le monde du football et sont devenus amis."Je viens à l'instant d'apprendre la nouvelle, et je suis vraiment bouleversé. J'ai encore dîné avec Jean-Luc dimanche passé et nous sommes allés ensemble voir un artiste", a confié Michel D'Hooghe à l'Agence BELGA. "Naturellement, avec sa chimiothérapie, sa santé allait moins bien, mais tout le monde disait qu'il avait besoin d'un peu de temps pour récupérer. Il est parti quelques jours en France pour souffler un peu." C'est là qu'il est décédé à la suite d'une chute jeudi. "Jean-Luc était un ami personnel. Je ne l'ai pas connu en politique, mais bien dans le milieu du football. Il n'était pas du tout le tyran politique souvent décrit, mais bien un homme raffiné". Michel D'Hooghe a souvent côtoyé Jean-Luc Dehaene aux abords des stades de football. L'ex-premier ministre était un grand supporter des Blauw en Zwart. Jean-Luc Dehaene était également depuis quelques années à la tête d'une commission indépendante de l'UEFA qui tient à l'oeil l'état financier des clubs européens, communément appelée Fair Play Financier. "C'est moi qui l'ai introduit auprès de l'UEFA", raconte encore Michel D'Hooghe. "Encore hier, à Turin, des membres de l'UEFA m'ont dit que son expertise sur les dossiers leur manquait."