"En premier lieu, je suis soulagé, que ce soit clair", a réagi Thomas Van der Plaetsen après avoir obtenu son billet pour Doha (il lui fallait obtenir 8.200 points). "Mais j'ai du mal à accepter que je me heurte à mes limites. Je suis sûr que j'ai fait des progrès par rapport aux dernières années, mais je n'ai pas pu le montrer ce week-end. Techniquement, c'était très bon, on pouvait le voir surtout dans le saut à la perche, au cours duquel j'ai sauté un record personnel, alors que je me sentais très fatigué. Mais physiquement ce n'était pas optimal." Van der Plaetsen avait en fait travaillé en vue des championnats Open d'Afrique du Sud en avril, mais il y a eu là-bas une panne d'électricité et il a donc dû essayer de conserver sa forme jusqu'en juin. "J'ai clairement senti que mon pic de forme était derrière moi depuis un certain temps maintenant. C'est ce qui a rendu les choses difficiles. C'était heurté dans chaque épreuve, jamais rien ne se passait en souplesse. C'est pourquoi ce fut mentalement difficile. Le repos dans les semaines à venir me fera beaucoup de bien. Je ne veux plus du tout penser à l'athlétisme." Lorsqu'il sera de nouveau reposé, l'accent sera mis sur les Mondiaux de Doha. "Si je peux trouver la 'final touch', il y a quelque chose à faire. Je l'ai senti ce week-end. Je veux marquer au moins 8.350 points (son record personnel est de 8.332 pts, ndlr), la limite pour les Jeux Olympiques." . (Belga)