Il faut dire que ce Grand chelem qui a été délocalisé de Tokyo à Osaka, réunit un plateau de premier choix, notamment parce qu'il distribue de précieux points pour la qualification au Masters (15-16 décembre) de Guangzhou, en Chine. Nos compatriotes n'ont pas été en mesure de se distinguer dans pareil contexte. Mina Libeer (IJF 45), après avoir écarté la Kazakhe Sevara Nishanbayeva (IJF 25) sur ippon, a ainsi perdu sur ippon son deuxième combat face à la Sud-Coréenne You Geong Kwon (IJF 8). Roxane Taeymans (IJF 22) a subi exactement le même sort contre le Venezuelienne Elvismar Rodriguez (IJF 16), après avoir éliminé la Chinoise Hongyan Liu (IJF 80) sur ippon. Dirk Van Tichelt (IJF 33) qui tout au long de sa carrière a connu bien des déboires contre les Japonais, a eu la malchance de tomber dès le premier tour sur Masashi Ebinuma (IJF 65), qui occupait comme lui la troisième marche du podium olympique de Rio de Janeiro en 2016. Le Belge s'est incliné sur ippon après 2:54 de combat. Matthias Casse (IJF 8) et le vice-champion d'Europe Sami Chouchi (IJF 17), exemptés du premier tour, ont succombé au second, respectivement face au Suédois Robin Pacek (IJF 59) et au Sud-Coréen Seungsu Lee (IJF 26), qui leur ont infligé un ippon. Une année n'est donc pas l'autre. En 2017, en effet, Toma Nikoforov (-100 kg) avait conquis le bronze à Tokyo, comme Amelie Rosseneu (-48 kg) cinq ans plus tôt. (Belga)

Il faut dire que ce Grand chelem qui a été délocalisé de Tokyo à Osaka, réunit un plateau de premier choix, notamment parce qu'il distribue de précieux points pour la qualification au Masters (15-16 décembre) de Guangzhou, en Chine. Nos compatriotes n'ont pas été en mesure de se distinguer dans pareil contexte. Mina Libeer (IJF 45), après avoir écarté la Kazakhe Sevara Nishanbayeva (IJF 25) sur ippon, a ainsi perdu sur ippon son deuxième combat face à la Sud-Coréenne You Geong Kwon (IJF 8). Roxane Taeymans (IJF 22) a subi exactement le même sort contre le Venezuelienne Elvismar Rodriguez (IJF 16), après avoir éliminé la Chinoise Hongyan Liu (IJF 80) sur ippon. Dirk Van Tichelt (IJF 33) qui tout au long de sa carrière a connu bien des déboires contre les Japonais, a eu la malchance de tomber dès le premier tour sur Masashi Ebinuma (IJF 65), qui occupait comme lui la troisième marche du podium olympique de Rio de Janeiro en 2016. Le Belge s'est incliné sur ippon après 2:54 de combat. Matthias Casse (IJF 8) et le vice-champion d'Europe Sami Chouchi (IJF 17), exemptés du premier tour, ont succombé au second, respectivement face au Suédois Robin Pacek (IJF 59) et au Sud-Coréen Seungsu Lee (IJF 26), qui leur ont infligé un ippon. Une année n'est donc pas l'autre. En 2017, en effet, Toma Nikoforov (-100 kg) avait conquis le bronze à Tokyo, comme Amelie Rosseneu (-48 kg) cinq ans plus tôt. (Belga)