"Je me sens très bien. Je me suis bien entraîné. J'ai abandonné au Tour de la Provence (début février, ndlr) parce que je ne me sentais pas à 100% et je trouvais que cela ne servait pas à grand-chose de faire les deux dernières étapes. J'ai préféré rentrer pour préparer la suite. Je ne voulais pas prendre de risques. Je n'ai pas été malade et j'ai pu faire tout ce que je voulais à l'entraînement. Je me sens prêt", a expliqué Tim Wellens en visioconférence vendredi, lui dont le meilleur résultat est une 3e place en 2019 au Circuit Het Nieuwsblad. "Bien sûr, j'aimerais accrocher cette course à mon palmarès. Les jambes vont bien. Nous sommes deux leaders avec Phil (Philippe Gilbert) et l'équipe est forte aussi. On a de bonnes chances de gagner et en tous cas d'être tous les deux dans le final", a estimé Wellens, 29 ans, vainqueur de l'Etoile de Bessèges début février juste avant le Tour de Provence. Vainqueur à deux reprises du "Omloop", en 2006 et 2008, Philippe Gilbert, 38 ans, estime de son côté que sa condition du moment peut lui permettre de figurer dans le top 10. "Ce qui serait déjà un beau résultat. Ma condition est raisonnablement bonne, mais pas super top, ce qui me permet généralement de terminer parmi les dix premiers. Mais pour gagner, il faut vraiment être au top de sa forme. Ce n'est pas le cas pour moi. Je ressens de moins en moins de douleurs au genou, surtout pour pédaler la semaine dernière, ce qui est encourageant et c'est plus motivant. Comme le fait de pouvoir rouler dans une équipe très forte. On est mieux armé je trouve, cela tourne mieux que l'an dernier. J'espère que ce sera une belle course, sur un parcours un peu différent et les ambitions sont là. Tim est en bonne condition, on l'a vu à l'Etoile de Bessèges. J'espère que l'on va pouvoir terminer le week-end par une victoire". (Belga)

"Je me sens très bien. Je me suis bien entraîné. J'ai abandonné au Tour de la Provence (début février, ndlr) parce que je ne me sentais pas à 100% et je trouvais que cela ne servait pas à grand-chose de faire les deux dernières étapes. J'ai préféré rentrer pour préparer la suite. Je ne voulais pas prendre de risques. Je n'ai pas été malade et j'ai pu faire tout ce que je voulais à l'entraînement. Je me sens prêt", a expliqué Tim Wellens en visioconférence vendredi, lui dont le meilleur résultat est une 3e place en 2019 au Circuit Het Nieuwsblad. "Bien sûr, j'aimerais accrocher cette course à mon palmarès. Les jambes vont bien. Nous sommes deux leaders avec Phil (Philippe Gilbert) et l'équipe est forte aussi. On a de bonnes chances de gagner et en tous cas d'être tous les deux dans le final", a estimé Wellens, 29 ans, vainqueur de l'Etoile de Bessèges début février juste avant le Tour de Provence. Vainqueur à deux reprises du "Omloop", en 2006 et 2008, Philippe Gilbert, 38 ans, estime de son côté que sa condition du moment peut lui permettre de figurer dans le top 10. "Ce qui serait déjà un beau résultat. Ma condition est raisonnablement bonne, mais pas super top, ce qui me permet généralement de terminer parmi les dix premiers. Mais pour gagner, il faut vraiment être au top de sa forme. Ce n'est pas le cas pour moi. Je ressens de moins en moins de douleurs au genou, surtout pour pédaler la semaine dernière, ce qui est encourageant et c'est plus motivant. Comme le fait de pouvoir rouler dans une équipe très forte. On est mieux armé je trouve, cela tourne mieux que l'an dernier. J'espère que ce sera une belle course, sur un parcours un peu différent et les ambitions sont là. Tim est en bonne condition, on l'a vu à l'Etoile de Bessèges. J'espère que l'on va pouvoir terminer le week-end par une victoire". (Belga)