La numéro 1 belge, 16e mondiale, avouait avoir eu de "meilleures sensations" pour battre l'Argentine Nadia Podoroska, 24 ans, 38e mondiale, en deux sets 6-3, 6-4. "Je suis déjà contente d'avoir gagné parce que c'était quand même un tirage assez difficile. Il me fallait retrouver du rythme. Cela aurait pu être mieux, mais je suis quand même contente de mon niveau", a confié Elise Mertens à l'Agence BELGA à l'issue d'un duel qui a duré 1 heure et 40 minutes. "Quand le premier service passe, c'est toujours un avantage, j'ai fait un moins de fautes qu'elle. Elle a un bon coup droit, mais j'ai bien construit les échanges, en essayant de ne pas commettre de bêtes fautes. J'avais de meilleures sensations." Demi-finaliste l'an dernier à Cincinnati (éliminée par la Japonaise Naomi Osaka), Elise Mertens ne se projette pas trop loin, elle qui fut éliminée au premier tour aux Jeux Olympiques à Tokyo, puis demi-finaliste à San Jose avant d'être sortie au premier tour également à Montréal. "Le tournoi est très relevé. Bien sûr, je veux défendre ma demi-finale de l'an dernier, mais je regarde match après match", a ajouté la Belge de 25 ans qui affrontera au deuxième tour soit la Kazakhe Elena Rybakina, 19e mondiale, soit l'Australienne Samantha Stosur (WTA 186), ancienne 4e joueuse du monde, bénéficiaire d'une invitation. "Ce sera de toute façon un match difficile. Ce sont toutes les deux de très bonnes joueuses avec beaucoup d'expérience et qui jouent un jeu agressif." Outre son engagement en simple, Elise Mertens dispute le double à Cincinnati. La numéro 1 mondiale en double est à nouveau associée à la Taïwanaise Su-Wei Hsieh, 35 ans, numéro 2 mondiale en double. Le duo, vainqueur à Wimbledon cette année, est tête de série numéro 1 et à ce titre exempté du premier tour. A Montréal la semaine dernière, Elise Mertens était retournée brièvement avec la Biélorusse Aryna Sabalenka où la paire, lauréate de l'Open d'Australie en février dernier, s'était inclinée en quarts de finale. (Belga)

La numéro 1 belge, 16e mondiale, avouait avoir eu de "meilleures sensations" pour battre l'Argentine Nadia Podoroska, 24 ans, 38e mondiale, en deux sets 6-3, 6-4. "Je suis déjà contente d'avoir gagné parce que c'était quand même un tirage assez difficile. Il me fallait retrouver du rythme. Cela aurait pu être mieux, mais je suis quand même contente de mon niveau", a confié Elise Mertens à l'Agence BELGA à l'issue d'un duel qui a duré 1 heure et 40 minutes. "Quand le premier service passe, c'est toujours un avantage, j'ai fait un moins de fautes qu'elle. Elle a un bon coup droit, mais j'ai bien construit les échanges, en essayant de ne pas commettre de bêtes fautes. J'avais de meilleures sensations." Demi-finaliste l'an dernier à Cincinnati (éliminée par la Japonaise Naomi Osaka), Elise Mertens ne se projette pas trop loin, elle qui fut éliminée au premier tour aux Jeux Olympiques à Tokyo, puis demi-finaliste à San Jose avant d'être sortie au premier tour également à Montréal. "Le tournoi est très relevé. Bien sûr, je veux défendre ma demi-finale de l'an dernier, mais je regarde match après match", a ajouté la Belge de 25 ans qui affrontera au deuxième tour soit la Kazakhe Elena Rybakina, 19e mondiale, soit l'Australienne Samantha Stosur (WTA 186), ancienne 4e joueuse du monde, bénéficiaire d'une invitation. "Ce sera de toute façon un match difficile. Ce sont toutes les deux de très bonnes joueuses avec beaucoup d'expérience et qui jouent un jeu agressif." Outre son engagement en simple, Elise Mertens dispute le double à Cincinnati. La numéro 1 mondiale en double est à nouveau associée à la Taïwanaise Su-Wei Hsieh, 35 ans, numéro 2 mondiale en double. Le duo, vainqueur à Wimbledon cette année, est tête de série numéro 1 et à ce titre exempté du premier tour. A Montréal la semaine dernière, Elise Mertens était retournée brièvement avec la Biélorusse Aryna Sabalenka où la paire, lauréate de l'Open d'Australie en février dernier, s'était inclinée en quarts de finale. (Belga)