Les Belgian Lions vont tenter de faire comme leurs collègues féminines en se qualifiant pour la prochaine Coupe du monde de basket-ball., belga
Les Belgian Lions vont tenter de faire comme leurs collègues féminines en se qualifiant pour la prochaine Coupe du monde de basket-ball. © belga

Qualifications pour la Coupe du monde de basket-ball, Belgique - Lettonie (Vendredi 25 février 20h30, lundi 28 février 2022, 18h30)

Les Belgian Cats ont déjà validé leur billet pour la Coupe du monde de basket qui se déroulera à la fin du mois de septembre en Australie. Les Belgian Lions suivront-ils leurs traces ? Leur début de campagne préliminaire était déjà impressionnant, avec deux victoires contre la Slovaquie et la meilleure équipe du groupe, la Serbie. Vendredi et lundi, ce seront donc leurs troisième et quatrième matchs. Le premier se déroulera à domicile, le second sur le parquet de l'équipe nationale lettone. Un fameux client surtout s'il peut disposer d'une équipe complète avec le sharpshooter Rihards Lomazs et beaucoup de puissance au rebond. La Lettonie est privée des joueurs de NBA Kristaps Porzingis et Davis Bertrans, ainsi que de quelques joueurs d'Euroleague.

De leur côté, les Lions devront également se passer de trois joueurs clés avec Ismaël Bako (blessure à la main), Vrenz Bleijenbergh (corona) et le meneur de jeu Sam Van Rossom (blessure aux ischio-jambiers). Une victoire lors de ces deux duels assurerait aux Lions de terminer parmi les trois premiers de leur groupe. Ils se qualifieraient alors ensuite pour le barrage pour la Coupe du monde 2023 en Indonésie, au Japon et aux Philippines. (Jonas Creteur)

Mitoma aura pour mission de remplacer Dante Vanzeir qui a été suspendu pour cinq rencontres après son coup de poing donné à un défenseur de Charleroi., iStock
Mitoma aura pour mission de remplacer Dante Vanzeir qui a été suspendu pour cinq rencontres après son coup de poing donné à un défenseur de Charleroi. © iStock

Union - Eupen (Samedi 26 février 2022, 16h15)

À eux deux, Deniz Undav et Dante Vanzeir ont marqué 33 des 62 buts de l'Union cette saison. Soit plus de la moitié. Surtout, les deux attaquants de Felice Mazzù sont présentés depuis le début de la folle aventure saint-gilloise comme les hommes qui transforment une bonne équipe en candidate au titre. La réception d'Eupen sera l'occasion d'en avoir le coeur net, et d'évaluer une fois de plus les ressources du leader de la Pro League, privé de ses deux buteurs suspendus après s'être déplacé à Charleroi sans son métronome Casper Nielsen.

Cela fait plus de soixante matches que les Jaune et Bleu ne se sont plus présentés au coup d'envoi d'une rencontre officielle sans l'un de leurs deux artificiers. C'est dire l'ampleur de la tâche qui attend Alex Millán, recruté cet hiver pour servir de joker derrière les deux indéboulonnables buteurs saint-gillois et probablement appelé à être plus utilisé que prévu, vue la suspension de Vanzeir. À ses côtés, Mazzù pourrait trouver l'opportunité parfaite pour relancer Kaoru Mitoma, retardé par une blessure depuis la reprise. Dans un rôle libre, moins freiné par les implications défensives du couloir gauche, le Japonais pourrait bien faire des ravages. (Guillaume Gautier)

Il est temps que Schreuder trouve son onze de base au FC Bruges et que l'équipe aligne enfin une prestation convaincante., belga
Il est temps que Schreuder trouve son onze de base au FC Bruges et que l'équipe aligne enfin une prestation convaincante. © belga

FC Bruges - Antwerp (Dimanche 27 février 2022, 13h30)

Cela va bientôt faire deux mois qu'Alfred Schreuder a pris place sur le petit banc du FC Bruges. Certains joueurs ont ressenti un soulagement lorsqu'ils ont pris l'avion début janvier pour partir au stage d'hiver en Espagne. Comme si une nouvelle ère allait pouvoir commencer sans Philippe Clement comme maestro sur le bord du terrain. Depuis lors, les joueurs se cherchent toujours sur le terrain. Contre l'Antwerp, ce sera le huitième match de championnat pour le coach néerlandais qui a déjà aligné 24 joueurs différents lors de ses sept premières sorties. Il est grand temps que le FC Bruges trouve enfin son onze de base et signe une prestation qui marque les esprits. On verra ensuite comment le travail de Schreuder sera évalué à la fin de la saison par la direction. Mais il en ira de même pour celui qu'il affrontera ce dimanche, Brian Priske. Le coach danois de l'Antwerp se plaint d'un manque de régularité dans la qualité des prestations de son équipe. Reste à savoir dans quelle mesure, il se considère comme responsable de cette situation ? (Jacques Sys)

Thomas Tuchel et Jürgen Klopp se connaissent très bien et seront à nouveau opposés l'un à l'autre ce dimanche., iStock
Thomas Tuchel et Jürgen Klopp se connaissent très bien et seront à nouveau opposés l'un à l'autre ce dimanche. © iStock

Finale de la League Cup : Chelsea - Liverpool (Dimanche 27 février 2022, 17h30)

Va-t-il jouer ou non ? Après un match dramatique contre Crystal Palace et un passage sur le banc pendant 90 minutes lors du match de Champions League contre Lille, le monde du football anglais se demande quel sort sera réservé à Romelu Lukaku.

L'entraîneur Thomas Tuchel est resté vague à ce sujet avant la finale de la League Cup contre Liverpool, mais il aura sûrement un plan prêt pour battre Liverpool dimanche. Le technicien allemand a plus obtenu de bons résultats lors de finales. En une saison et demie à Chelsea, par exemple, il a déjà remporté deux trophées avec la Ligue des champions et la Coupe du monde des clubs. Liverpool, en revanche, attend depuis près de deux ans un nouveau trophée. Après avoir redonné un nouveau souffle à la course au titre, les troupes de Jürgen Klopp ne manqueront certainement pas l'occasion de remporter la Coupe de la Ligue, aussi insignifiante que soit cette compétition dans le football anglais. Mais devront-ils museler Lukaku pour y parvenir ? Réponse de dimanche. (Gert Segers)

Primoz Roglic et Julian Alaphilippe seront les deux grosses têtes d'affiche de la Drome Classic., iStock
Primoz Roglic et Julian Alaphilippe seront les deux grosses têtes d'affiche de la Drome Classic. © iStock

Drome Classic (27 février 2022)

A côté du week-end d'ouverture de la saison cycliste en Belgique se disputeront en France deux épreuves assez intéressantes, l'Ardèche et la Drome Classic. Quelques cadors du peloton seront présents sur cette course aux routes étroites et aux reliefs escarpés. Primoz Roglic (triple vainqueur de la Vuelta), Jonas Vingegaard (deuxième du dernier Tour de France) et le champion du monde Julian Alaphilippe s'aligneront au départ d'Etoile-sur-Rhône . Ce sera l'occasion de jauger la condition de ces coureurs amenés à briller sur les grandes courses de la saison face à des coureurs d'un bon niveau comme Wilco Kelderman, Guillaume Martin, Warren Barguil, Brandon Mc Nulty ou encore Benoît Cosnefroy. Ce sera aussi là-bas que Maxim Van Gils, le talentueux coureur de Lotto-Soudal, s'alignera après sa victoire sur le Tour d'Arabie Saoudite. On tiendra aussi à l'oeil la prestation de Mauri Vansevenant, une autre des belles promesses du cyclisme noir-jaune-rouge.

L'Athletic Bilbao avait battu le Barça en 1/8e de finale de la Copa del Rey à la fin du mois de janvier., iStock
L'Athletic Bilbao avait battu le Barça en 1/8e de finale de la Copa del Rey à la fin du mois de janvier. © iStock

FC Barcelona-Athletic Bilbao (dimanche 27 février 2022, 21 h00)

Le FC Barcelone a le vent en poupe. Gerard Piqué déclarait ceci après la démonstration à Naples ce jeudi soir (2-4) : "Nous sommes revenus à nos racines. Nous le commencions déjà à le faire depuis un certain temps. Nous sommes sur le chemin du retour." Le Barça a pratiqué un football dominant au stade Diego Armando Maradona, écrasant Naples grâce à un pressing étouffant, un football de combinaison et de nombreux joueurs tout le temps en mouvement. Le point négatif reste les deux buts concédés. L'entraîneur Xavi était pour sa très satisfait, affirmant qu'il voit que cette équipe est "capable de quelque chose de grand". Avec la vitesse d'Adama Traoré et de Ferran Torres, il dispose désormais de joueurs capables de faire mal à l'adversaire en contre. Lors de ses cinq dernières sorties, le Barça a secoué les filets adverses à quinze fois. L'Athletic Bilbao, la dernière équipe contre laquelle il s'est incliné (le 20 janvier sur le score de 3-2 en 1/8e de finale de la Copa del Rey) se rend au Camp Nou ce dimanche soir. L'heure de la revanche ? (Steve van Herpe)

Les Belgian Cats ont déjà validé leur billet pour la Coupe du monde de basket qui se déroulera à la fin du mois de septembre en Australie. Les Belgian Lions suivront-ils leurs traces ? Leur début de campagne préliminaire était déjà impressionnant, avec deux victoires contre la Slovaquie et la meilleure équipe du groupe, la Serbie. Vendredi et lundi, ce seront donc leurs troisième et quatrième matchs. Le premier se déroulera à domicile, le second sur le parquet de l'équipe nationale lettone. Un fameux client surtout s'il peut disposer d'une équipe complète avec le sharpshooter Rihards Lomazs et beaucoup de puissance au rebond. La Lettonie est privée des joueurs de NBA Kristaps Porzingis et Davis Bertrans, ainsi que de quelques joueurs d'Euroleague.De leur côté, les Lions devront également se passer de trois joueurs clés avec Ismaël Bako (blessure à la main), Vrenz Bleijenbergh (corona) et le meneur de jeu Sam Van Rossom (blessure aux ischio-jambiers). Une victoire lors de ces deux duels assurerait aux Lions de terminer parmi les trois premiers de leur groupe. Ils se qualifieraient alors ensuite pour le barrage pour la Coupe du monde 2023 en Indonésie, au Japon et aux Philippines. (Jonas Creteur)À eux deux, Deniz Undav et Dante Vanzeir ont marqué 33 des 62 buts de l'Union cette saison. Soit plus de la moitié. Surtout, les deux attaquants de Felice Mazzù sont présentés depuis le début de la folle aventure saint-gilloise comme les hommes qui transforment une bonne équipe en candidate au titre. La réception d'Eupen sera l'occasion d'en avoir le coeur net, et d'évaluer une fois de plus les ressources du leader de la Pro League, privé de ses deux buteurs suspendus après s'être déplacé à Charleroi sans son métronome Casper Nielsen.Cela fait plus de soixante matches que les Jaune et Bleu ne se sont plus présentés au coup d'envoi d'une rencontre officielle sans l'un de leurs deux artificiers. C'est dire l'ampleur de la tâche qui attend Alex Millán, recruté cet hiver pour servir de joker derrière les deux indéboulonnables buteurs saint-gillois et probablement appelé à être plus utilisé que prévu, vue la suspension de Vanzeir. À ses côtés, Mazzù pourrait trouver l'opportunité parfaite pour relancer Kaoru Mitoma, retardé par une blessure depuis la reprise. Dans un rôle libre, moins freiné par les implications défensives du couloir gauche, le Japonais pourrait bien faire des ravages. (Guillaume Gautier)Cela va bientôt faire deux mois qu'Alfred Schreuder a pris place sur le petit banc du FC Bruges. Certains joueurs ont ressenti un soulagement lorsqu'ils ont pris l'avion début janvier pour partir au stage d'hiver en Espagne. Comme si une nouvelle ère allait pouvoir commencer sans Philippe Clement comme maestro sur le bord du terrain. Depuis lors, les joueurs se cherchent toujours sur le terrain. Contre l'Antwerp, ce sera le huitième match de championnat pour le coach néerlandais qui a déjà aligné 24 joueurs différents lors de ses sept premières sorties. Il est grand temps que le FC Bruges trouve enfin son onze de base et signe une prestation qui marque les esprits. On verra ensuite comment le travail de Schreuder sera évalué à la fin de la saison par la direction. Mais il en ira de même pour celui qu'il affrontera ce dimanche, Brian Priske. Le coach danois de l'Antwerp se plaint d'un manque de régularité dans la qualité des prestations de son équipe. Reste à savoir dans quelle mesure, il se considère comme responsable de cette situation ? (Jacques Sys)Va-t-il jouer ou non ? Après un match dramatique contre Crystal Palace et un passage sur le banc pendant 90 minutes lors du match de Champions League contre Lille, le monde du football anglais se demande quel sort sera réservé à Romelu Lukaku. L'entraîneur Thomas Tuchel est resté vague à ce sujet avant la finale de la League Cup contre Liverpool, mais il aura sûrement un plan prêt pour battre Liverpool dimanche. Le technicien allemand a plus obtenu de bons résultats lors de finales. En une saison et demie à Chelsea, par exemple, il a déjà remporté deux trophées avec la Ligue des champions et la Coupe du monde des clubs. Liverpool, en revanche, attend depuis près de deux ans un nouveau trophée. Après avoir redonné un nouveau souffle à la course au titre, les troupes de Jürgen Klopp ne manqueront certainement pas l'occasion de remporter la Coupe de la Ligue, aussi insignifiante que soit cette compétition dans le football anglais. Mais devront-ils museler Lukaku pour y parvenir ? Réponse de dimanche. (Gert Segers)A côté du week-end d'ouverture de la saison cycliste en Belgique se disputeront en France deux épreuves assez intéressantes, l'Ardèche et la Drome Classic. Quelques cadors du peloton seront présents sur cette course aux routes étroites et aux reliefs escarpés. Primoz Roglic (triple vainqueur de la Vuelta), Jonas Vingegaard (deuxième du dernier Tour de France) et le champion du monde Julian Alaphilippe s'aligneront au départ d'Etoile-sur-Rhône . Ce sera l'occasion de jauger la condition de ces coureurs amenés à briller sur les grandes courses de la saison face à des coureurs d'un bon niveau comme Wilco Kelderman, Guillaume Martin, Warren Barguil, Brandon Mc Nulty ou encore Benoît Cosnefroy. Ce sera aussi là-bas que Maxim Van Gils, le talentueux coureur de Lotto-Soudal, s'alignera après sa victoire sur le Tour d'Arabie Saoudite. On tiendra aussi à l'oeil la prestation de Mauri Vansevenant, une autre des belles promesses du cyclisme noir-jaune-rouge.Le FC Barcelone a le vent en poupe. Gerard Piqué déclarait ceci après la démonstration à Naples ce jeudi soir (2-4) : "Nous sommes revenus à nos racines. Nous le commencions déjà à le faire depuis un certain temps. Nous sommes sur le chemin du retour." Le Barça a pratiqué un football dominant au stade Diego Armando Maradona, écrasant Naples grâce à un pressing étouffant, un football de combinaison et de nombreux joueurs tout le temps en mouvement. Le point négatif reste les deux buts concédés. L'entraîneur Xavi était pour sa très satisfait, affirmant qu'il voit que cette équipe est "capable de quelque chose de grand". Avec la vitesse d'Adama Traoré et de Ferran Torres, il dispose désormais de joueurs capables de faire mal à l'adversaire en contre. Lors de ses cinq dernières sorties, le Barça a secoué les filets adverses à quinze fois. L'Athletic Bilbao, la dernière équipe contre laquelle il s'est incliné (le 20 janvier sur le score de 3-2 en 1/8e de finale de la Copa del Rey) se rend au Camp Nou ce dimanche soir. L'heure de la revanche ? (Steve van Herpe)