L'arrière limbourgeoise, qui évolue aujourd'hui à Sassuolo en Italie, a été appelée pour la première fois en sélection en février 2008 à l'occasion d'un déplacement au pays de Galles dont les Belges étaient revenues victorieuses (0-1). "Je n'aurais jamais pensé atteindre les 100 caps. Ce sera une soirée spéciale pour moi mais le plus important est de gagner ce match", indique Davina Philtjens, qui sera mise à l'honneur avant le coup d'envoi. "Je pourrai alors davantage profiter de cette 100e cap", déclare la joueuse de 32 ans, qui cite la qualification pour l'Euro 2107 comme meilleur souvenir de sa carrière. "Nous avons alors écrit l'histoire". Le football féminin belge a pas mal évolué depuis 2008. "L'évolution est positive, sur et hors du terrain", avance Davina Philtjens,. "On en fait beaucoup plus en dehors du terrain, il y a plus d'attention. C'est à nous de continuer à performer et les choses viendront. Le football féminin belge doit encore se professionnaliser. Ce n'est pas toujours facile mais il faut y aller par étapes. C'est parfois préférable d'évoluer pas à pas que de faire des grands pas en avant". Le match de mardi aura lieu cinq jours après une autre soirée historique: la victoire 19-0 face à l'Arménie jeudi. "Cela nous a donné confiance. A 5 ou 8-0, on aurait pu lever le pied, mais tout le monde voulait continuer à pousser, je pense que c'est pas mal. La Pologne, ce sera un tout autre match, c'est un adversaire coriace qu'on ne peut pas comparer à l'Arménie. Ce sera plus dur mais nous pouvons faire mal à la Pologne. Il faudra surtout rester concentrées pendant tout le match en se basant sur nos qualités". (Belga)

L'arrière limbourgeoise, qui évolue aujourd'hui à Sassuolo en Italie, a été appelée pour la première fois en sélection en février 2008 à l'occasion d'un déplacement au pays de Galles dont les Belges étaient revenues victorieuses (0-1). "Je n'aurais jamais pensé atteindre les 100 caps. Ce sera une soirée spéciale pour moi mais le plus important est de gagner ce match", indique Davina Philtjens, qui sera mise à l'honneur avant le coup d'envoi. "Je pourrai alors davantage profiter de cette 100e cap", déclare la joueuse de 32 ans, qui cite la qualification pour l'Euro 2107 comme meilleur souvenir de sa carrière. "Nous avons alors écrit l'histoire". Le football féminin belge a pas mal évolué depuis 2008. "L'évolution est positive, sur et hors du terrain", avance Davina Philtjens,. "On en fait beaucoup plus en dehors du terrain, il y a plus d'attention. C'est à nous de continuer à performer et les choses viendront. Le football féminin belge doit encore se professionnaliser. Ce n'est pas toujours facile mais il faut y aller par étapes. C'est parfois préférable d'évoluer pas à pas que de faire des grands pas en avant". Le match de mardi aura lieu cinq jours après une autre soirée historique: la victoire 19-0 face à l'Arménie jeudi. "Cela nous a donné confiance. A 5 ou 8-0, on aurait pu lever le pied, mais tout le monde voulait continuer à pousser, je pense que c'est pas mal. La Pologne, ce sera un tout autre match, c'est un adversaire coriace qu'on ne peut pas comparer à l'Arménie. Ce sera plus dur mais nous pouvons faire mal à la Pologne. Il faudra surtout rester concentrées pendant tout le match en se basant sur nos qualités". (Belga)