"J'ai essayé de rester positif par rapport à la semaine dernière", a-t-il confié à Belga. "Les entraînements directement après ma défaite (NDLR : contre le Slovaque Alex Molcan à Melbourne) étaient bons. Je sais vraiment que je reviens de loin, donc c'est très dur d'avoir les premières victoires, de sentir la balle, de bien jouer lors des moments importants. Je m'étais dès lors dit que peu importe le niveau de jeu, il fallait que je m'accroche pour gagner et aujourd'hui, c'est ce que j'ai fait. J'ai sorti des bons coups, j'ai été solide à certains moments et j'ai plutôt bien terminé, même si j'ai loupé une balle de match avant de prendre mon dernier jeu. C'est une victoire qui débloque le compteur et qui fait du bien". David Goffin met ainsi un terme à une série de sept défaites consécutives depuis sa dernière victoire, le 9 mai 2021, au premier tour du tournoi ATP Masters 1000 de Rome contre l'Italien Salvatore Caruso. Le N.1 belge affrontera désormais mercredi pour une place en quart de finale soit l'Argentin Federico Delbonis (ATP 44) soit l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas (ATP 45). "Le plus important, c'est de reprendre goût à la bagarre, que je n'ai pas fui. Le niveau n'était pas incroyable, mais le jeu reviendra par après. Là, j'ai un jour de repos avant d'affronter encore un gaucher. La semaine dernière un gaucher, aujourd'hui un gaucher. La dernière fois, c'était une cata (sic) contre Delbonis (NDLR: défaite 6-2, 6-1 à Rome), mais c'était sur terre battue. J'ai gagné un match et je vais d'abord savourer celui-ci. Demain, j'irai regarder le match et ensuite, j'aurai le temps d'analyser". (Belga)

"J'ai essayé de rester positif par rapport à la semaine dernière", a-t-il confié à Belga. "Les entraînements directement après ma défaite (NDLR : contre le Slovaque Alex Molcan à Melbourne) étaient bons. Je sais vraiment que je reviens de loin, donc c'est très dur d'avoir les premières victoires, de sentir la balle, de bien jouer lors des moments importants. Je m'étais dès lors dit que peu importe le niveau de jeu, il fallait que je m'accroche pour gagner et aujourd'hui, c'est ce que j'ai fait. J'ai sorti des bons coups, j'ai été solide à certains moments et j'ai plutôt bien terminé, même si j'ai loupé une balle de match avant de prendre mon dernier jeu. C'est une victoire qui débloque le compteur et qui fait du bien". David Goffin met ainsi un terme à une série de sept défaites consécutives depuis sa dernière victoire, le 9 mai 2021, au premier tour du tournoi ATP Masters 1000 de Rome contre l'Italien Salvatore Caruso. Le N.1 belge affrontera désormais mercredi pour une place en quart de finale soit l'Argentin Federico Delbonis (ATP 44) soit l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas (ATP 45). "Le plus important, c'est de reprendre goût à la bagarre, que je n'ai pas fui. Le niveau n'était pas incroyable, mais le jeu reviendra par après. Là, j'ai un jour de repos avant d'affronter encore un gaucher. La semaine dernière un gaucher, aujourd'hui un gaucher. La dernière fois, c'était une cata (sic) contre Delbonis (NDLR: défaite 6-2, 6-1 à Rome), mais c'était sur terre battue. J'ai gagné un match et je vais d'abord savourer celui-ci. Demain, j'irai regarder le match et ensuite, j'aurai le temps d'analyser". (Belga)