"Je ne suis pas encore à 100%. On verra mardi", a expliqué le numéro 1 belge qui souffre d'une inflammation d'un tendon, liée à de la surcharge. Il aura en effet joué cinq matches en cinq jours à Cincinnati, dont deux contre les gros frappeurs Kevin Anderson et Juan Martin Del Potro. La douleur irradie jusque dans son coude et son bras. "J'ai reçu des soins tous les jours, tout en essayant de continuer à taper la balle", a ajouté le Liégeois, qui rencontre surtout des difficultés au service. Huitième de finaliste l'an dernier à l'US Open, David Goffin ne connaît pas grand-chose de l'Italien Gaio. Il se souvient simplement l'avoir croisé dans les tournois ITF Futures, au début de sa carrière, vu qu'ils ont pratiquement le même âge. "Il a l'air plutôt costaud, a un revers à une main et une bonne première balle de service", a glissé David Goffin au sujet de son adversaire. "Mais je me concentre surtout sur moi". Et sur son épaule. De la manière dont elle réagira en match, dépendra en effet sans doute pour beaucoup son parcours à New York. (Belga)

"Je ne suis pas encore à 100%. On verra mardi", a expliqué le numéro 1 belge qui souffre d'une inflammation d'un tendon, liée à de la surcharge. Il aura en effet joué cinq matches en cinq jours à Cincinnati, dont deux contre les gros frappeurs Kevin Anderson et Juan Martin Del Potro. La douleur irradie jusque dans son coude et son bras. "J'ai reçu des soins tous les jours, tout en essayant de continuer à taper la balle", a ajouté le Liégeois, qui rencontre surtout des difficultés au service. Huitième de finaliste l'an dernier à l'US Open, David Goffin ne connaît pas grand-chose de l'Italien Gaio. Il se souvient simplement l'avoir croisé dans les tournois ITF Futures, au début de sa carrière, vu qu'ils ont pratiquement le même âge. "Il a l'air plutôt costaud, a un revers à une main et une bonne première balle de service", a glissé David Goffin au sujet de son adversaire. "Mais je me concentre surtout sur moi". Et sur son épaule. De la manière dont elle réagira en match, dépendra en effet sans doute pour beaucoup son parcours à New York. (Belga)