Le Liégeois, 30 ans, a publié aussi une photo de l'un de ses entraînements dans la Rod Laver Arena avec le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 19), le partenaire attitré de sa bulle, mais il s'est également confié sur la manière dont il vivait cette situation assez particulière. "Ma quarantaine ? Je la vis bien. Tout se passe plutôt bien. On reste positif. On fait ce qu'on peut dans la chambre. J'ai un vélo avec lequel je m'active le plus possible et je peux sortir cinq heures par jour. Je fais un peu de physique, j'ai un entraînement de deux heures avec Grigor Dimitrov et ensuite il me reste une heure pour manger et me poser avant de rentrer à l'hôtel. C'est un peu la routine quotidienne". Demi-finaliste du premier tournoi ATP de la saison, à Antalya, David Goffin a hâte de rejouer des matches. Le numéro 1 belge devra toutefois encore un peu patienter, d'autant que Tennis Australia a choisi de reporter de 24h les deux tournois ATP 250 ainsi que l'ATP Cup programmés à Melbourne, afin d'offrir aux 72 joueurs en quarantaine stricte de meilleures possibilités de préparation. Ils commenceront désormais le 2 février. "C'est vrai que ce n'est pas évident. Il y a tout de même beaucoup de joueurs qui doivent rester deux semaines dans leur chambre sans pouvoir sortir ni taper la balle. Moi, j'ai cette chance. C'est sûr que ce n'est pas très équitable, mais je pense que cela aurait pu tomber sur tout le monde. C'est de la malchance pour certains, mais il faut faire avec. Il n'y a pas le choix. Pour que le tournoi puisse se dérouler, il faut passer par là". (Belga)

Le Liégeois, 30 ans, a publié aussi une photo de l'un de ses entraînements dans la Rod Laver Arena avec le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 19), le partenaire attitré de sa bulle, mais il s'est également confié sur la manière dont il vivait cette situation assez particulière. "Ma quarantaine ? Je la vis bien. Tout se passe plutôt bien. On reste positif. On fait ce qu'on peut dans la chambre. J'ai un vélo avec lequel je m'active le plus possible et je peux sortir cinq heures par jour. Je fais un peu de physique, j'ai un entraînement de deux heures avec Grigor Dimitrov et ensuite il me reste une heure pour manger et me poser avant de rentrer à l'hôtel. C'est un peu la routine quotidienne". Demi-finaliste du premier tournoi ATP de la saison, à Antalya, David Goffin a hâte de rejouer des matches. Le numéro 1 belge devra toutefois encore un peu patienter, d'autant que Tennis Australia a choisi de reporter de 24h les deux tournois ATP 250 ainsi que l'ATP Cup programmés à Melbourne, afin d'offrir aux 72 joueurs en quarantaine stricte de meilleures possibilités de préparation. Ils commenceront désormais le 2 février. "C'est vrai que ce n'est pas évident. Il y a tout de même beaucoup de joueurs qui doivent rester deux semaines dans leur chambre sans pouvoir sortir ni taper la balle. Moi, j'ai cette chance. C'est sûr que ce n'est pas très équitable, mais je pense que cela aurait pu tomber sur tout le monde. C'est de la malchance pour certains, mais il faut faire avec. Il n'y a pas le choix. Pour que le tournoi puisse se dérouler, il faut passer par là". (Belga)