Outre le Liégeois de 29 ans et le Romain de 24 ans, deux autres membres du top 10 seront présents dans le sud de la France avec Dominic Thiem (ATP 3) et le Grec Stefanos Tsitsipas (ATP 6). L'Autrichien, qui participera d'abord à une exhibition organisée par Novak Djokovic à Belgrade, sera remplacé par le jeune Elliot Benchetrit (ATP 208) pour les deux premières journées. Thiem débutera la compétition avec un bilan vierge. Le plateau sera complété par les Français Benoît Paire (ATP 22), Lucas Pouille (ATP 58) et Richard Gasquet (ATP 50), l'Espagnol Feliciano Lopez (ATP 56), l'Australien Alexei Popyrin (ATP 103) et l'Allemand Dustin Brown (ATP 239). Le format de ce tournoi est résolument révolutionnaire et brise de nombreux codes en vigueur dans le monde de la petite balle jaune. Le coaching et l'expression des émotions feront en effet partie intégrante des duels. Les joueurs utiliseront des "cartes UTS" qui leur procureront un avantage momentané. Et le système de comptage des points, qui fait en grande partie la magie du tennis, est abandonné au profit d'une accumulation de points sur une période de dix minutes. Ce format "enlève le scoring et c'est voulu", assène Mouratoglou pour qui le système traditionnel de comptage de points "est un gros problème" pour attirer un jeune public. "Je ne dis pas qu'il faut changer le tennis, mais apporter une 2e ligue, plus moderne, pour une autre clientèle", insiste-t-il. Son espoir est de voir cet UTS devenir un circuit parallèle au traditionnel, tout au long de l'année. Les dix joueurs vont s'affronter, à raison de dix matches par weekend, sous la forme d'un championnat. Les rencontres s'étaleront sur quatre quart-temps de dix minutes. Si les deux joueurs ont remporté le même nombre de points à l'issue d'un quart-temps, ils se disputeront son gain lors d'un point décisif. Et si le score affiche 2-2, une cinquième période viendra les départager. Les six mieux classés joueront une phase à élimination directe (les deux premiers directement qualifiés pour les demies, les quatre suivants en quarts). Pour rappel, les circuits sont paralysés depuis la mi-mars et jusqu'à la fin juillet au moins en raison de la pandémie de Covid-19. Une décision sur la tenue de l'US Open (24 août-13 septembre) doit être annoncée dans les jours qui viennent. (Belga)

Outre le Liégeois de 29 ans et le Romain de 24 ans, deux autres membres du top 10 seront présents dans le sud de la France avec Dominic Thiem (ATP 3) et le Grec Stefanos Tsitsipas (ATP 6). L'Autrichien, qui participera d'abord à une exhibition organisée par Novak Djokovic à Belgrade, sera remplacé par le jeune Elliot Benchetrit (ATP 208) pour les deux premières journées. Thiem débutera la compétition avec un bilan vierge. Le plateau sera complété par les Français Benoît Paire (ATP 22), Lucas Pouille (ATP 58) et Richard Gasquet (ATP 50), l'Espagnol Feliciano Lopez (ATP 56), l'Australien Alexei Popyrin (ATP 103) et l'Allemand Dustin Brown (ATP 239). Le format de ce tournoi est résolument révolutionnaire et brise de nombreux codes en vigueur dans le monde de la petite balle jaune. Le coaching et l'expression des émotions feront en effet partie intégrante des duels. Les joueurs utiliseront des "cartes UTS" qui leur procureront un avantage momentané. Et le système de comptage des points, qui fait en grande partie la magie du tennis, est abandonné au profit d'une accumulation de points sur une période de dix minutes. Ce format "enlève le scoring et c'est voulu", assène Mouratoglou pour qui le système traditionnel de comptage de points "est un gros problème" pour attirer un jeune public. "Je ne dis pas qu'il faut changer le tennis, mais apporter une 2e ligue, plus moderne, pour une autre clientèle", insiste-t-il. Son espoir est de voir cet UTS devenir un circuit parallèle au traditionnel, tout au long de l'année. Les dix joueurs vont s'affronter, à raison de dix matches par weekend, sous la forme d'un championnat. Les rencontres s'étaleront sur quatre quart-temps de dix minutes. Si les deux joueurs ont remporté le même nombre de points à l'issue d'un quart-temps, ils se disputeront son gain lors d'un point décisif. Et si le score affiche 2-2, une cinquième période viendra les départager. Les six mieux classés joueront une phase à élimination directe (les deux premiers directement qualifiés pour les demies, les quatre suivants en quarts). Pour rappel, les circuits sont paralysés depuis la mi-mars et jusqu'à la fin juillet au moins en raison de la pandémie de Covid-19. Une décision sur la tenue de l'US Open (24 août-13 septembre) doit être annoncée dans les jours qui viennent. (Belga)