Pour prendre cette décision, l'instance s'est basée sur la gravité objective de l'infraction, qui a mis l'intégrité physique de son adversaire en danger, et a estimé qu'un tel acte n'avait pas sa place sur un terrain de football. De plus, le Comité estime que cette réaction témoigne d'un "manque de maîtrise de soi" et qu'un joueur professionnel doit garder "ses émotions sous contrôle à tout moment". Enfin, le fait que Dante Vanzeir ait été victime d'un tirage de maillot au début de la phase est "regrettable et antisportif, mais ne peut pas justifier" son geste.

Toutefois, le Comité disciplinaire a pris en compte les antécédents disciplinaires du joueur, jamais exclu directement auparavant et l'attitude du Saint-Gillois, qui a reconnu dans la foulée que son geste était inacceptable.

Si la RUSG accepte cette sanction, Vanzeir reviendra pour l'ultime journée de la phase classique. Cette absence constituera assurément un coup dur pour l'équipe de Felice Mazzu, presque insubmersible depuis le début de saison. Bien que promue, l'Union est en tête avec neuf points d'avance sur le Club de Bruges, double champion en titre.

Dans les derniers instants de la première mi-temps samedi, l'attaquant unioniste a asséné un coup de poing au défenseur carolo Valentine Ozornwafor qui l'empêchait de filer vers le but. Le Nigérian s'est immédiatement écroulé avant de perdre connaissance puis de quitter la pelouse sur une civière pendant la mi-temps.

Vanzeir, compère d'attaque de Deniz Undav, n'a pas encore raté la moindre rencontre cette saison. Toujours titulaire, il a déjà marqué 13 buts et distillé 10 assists en 28 matches, des performances qui lui ont permis de devenir Diable Rouge en novembre dernier.

Pour prendre cette décision, l'instance s'est basée sur la gravité objective de l'infraction, qui a mis l'intégrité physique de son adversaire en danger, et a estimé qu'un tel acte n'avait pas sa place sur un terrain de football. De plus, le Comité estime que cette réaction témoigne d'un "manque de maîtrise de soi" et qu'un joueur professionnel doit garder "ses émotions sous contrôle à tout moment". Enfin, le fait que Dante Vanzeir ait été victime d'un tirage de maillot au début de la phase est "regrettable et antisportif, mais ne peut pas justifier" son geste. Toutefois, le Comité disciplinaire a pris en compte les antécédents disciplinaires du joueur, jamais exclu directement auparavant et l'attitude du Saint-Gillois, qui a reconnu dans la foulée que son geste était inacceptable. Si la RUSG accepte cette sanction, Vanzeir reviendra pour l'ultime journée de la phase classique. Cette absence constituera assurément un coup dur pour l'équipe de Felice Mazzu, presque insubmersible depuis le début de saison. Bien que promue, l'Union est en tête avec neuf points d'avance sur le Club de Bruges, double champion en titre. Dans les derniers instants de la première mi-temps samedi, l'attaquant unioniste a asséné un coup de poing au défenseur carolo Valentine Ozornwafor qui l'empêchait de filer vers le but. Le Nigérian s'est immédiatement écroulé avant de perdre connaissance puis de quitter la pelouse sur une civière pendant la mi-temps. Vanzeir, compère d'attaque de Deniz Undav, n'a pas encore raté la moindre rencontre cette saison. Toujours titulaire, il a déjà marqué 13 buts et distillé 10 assists en 28 matches, des performances qui lui ont permis de devenir Diable Rouge en novembre dernier.