C'est ce qui ressort du plan de mobilité du nouveau stade dont De Morgen a pu se procurer un exemplaire.

En octobre dernier, le permis environnemental pour le nouveau stade du FC Bruges a été accordé. Le nouveau Jan Breydel devrait pouvoir accueillir 40 116 supporters et serait construit sur le site de Sint-Andries. Les habitants du quartier se sont opposés aux importantes nuisances de la circulation qu'entraînerait la construction d'un édifice dédié au football, mais dans son plan de mobilité, le Club prend des initiatives plutôt étonnantes. Ceux qui voudront acheter un billet pour assister à une rencontre des Blauw en Zwart dans leur nouvelle enceinte devront cocher un certain nombre de cases dans leur demande.

Tolérance zéro pour les retardataires

Outre la section, la rangée et le siège qu'ils souhaitent occuper, tous les supporters brugeois devront indiquer s'ils ont l'intention de venir au stade, à pied, à vélo, en transports publics ou en voiture. Ceux qui se rendront avec leur propre véhicule obtiendront des points bonus s'ils font du covoiturage. Plus il y aura de personnes dans votre voiture, plus vous pourrez vous garer près des entrées. De cette manière, le FC Bruges espère limiter les problèmes de circulation autour de son stade. Afin de répartir le trafic autour du stade de Sint-Andries, les Blauw en Zwart prévoiraient de travailler avec des créneaux horaires serrés. Les personnes arrivant en voiture devront indiquer un créneau de quinze minutes dans lequel elles comptent arriver, tandis que les cyclistes disposeront d'une demi-heure. Ceux qui ne respecteront pas leur créneau horaire pourraient également se voir refuser l'accès au stade. Les retardataires récidivistes pourront même recevoir une interdiction de stade permanente.

C'est ce qui ressort du plan de mobilité du nouveau stade dont De Morgen a pu se procurer un exemplaire.En octobre dernier, le permis environnemental pour le nouveau stade du FC Bruges a été accordé. Le nouveau Jan Breydel devrait pouvoir accueillir 40 116 supporters et serait construit sur le site de Sint-Andries. Les habitants du quartier se sont opposés aux importantes nuisances de la circulation qu'entraînerait la construction d'un édifice dédié au football, mais dans son plan de mobilité, le Club prend des initiatives plutôt étonnantes. Ceux qui voudront acheter un billet pour assister à une rencontre des Blauw en Zwart dans leur nouvelle enceinte devront cocher un certain nombre de cases dans leur demande. Outre la section, la rangée et le siège qu'ils souhaitent occuper, tous les supporters brugeois devront indiquer s'ils ont l'intention de venir au stade, à pied, à vélo, en transports publics ou en voiture. Ceux qui se rendront avec leur propre véhicule obtiendront des points bonus s'ils font du covoiturage. Plus il y aura de personnes dans votre voiture, plus vous pourrez vous garer près des entrées. De cette manière, le FC Bruges espère limiter les problèmes de circulation autour de son stade. Afin de répartir le trafic autour du stade de Sint-Andries, les Blauw en Zwart prévoiraient de travailler avec des créneaux horaires serrés. Les personnes arrivant en voiture devront indiquer un créneau de quinze minutes dans lequel elles comptent arriver, tandis que les cyclistes disposeront d'une demi-heure. Ceux qui ne respecteront pas leur créneau horaire pourraient également se voir refuser l'accès au stade. Les retardataires récidivistes pourront même recevoir une interdiction de stade permanente.