Cinq coureurs belges ont animé l'échappée matinale: Jimmy Janssens (Alpecin-Fenix), Ceriel Desal (Bingoal Pauwels Sauces WB), Aaron van Poucke (Sport Vlaandren-Baloise), Dries van Gestel (TotalEnergies) et Stijn Simons (Evopro Racing). L'avantage des fuyards a atteint 1:10 à 77 kilomètres de l'arrivée alors que le peloton augmentait son rythme progressivement sous le contrôle de l'équipe Deceuninck-Quick Step qui allait perdre un peu plus tard son sprinter néerlandais Fabio Jakobsen sur abandon. L'écart des leaders était descendu à 45 secondes au premier passage de la ligne, à 64,8 kilomètres de l'arrivée. Le Français Anthony Turgis (Total Energies), revenu avec Kobe Goossens (Lotto-Soudal) sur les deux rescapés de l'échappée initiale, Desal et Janssens, chutait à 20 kilomètres du but alors que l'écart du groupe de tête était reparti à la hausse à 36 secondes. Deux coureurs, Desal et Goossens, se lançaient dans le dernier circuit local (16,2 km) avec un avantage réduit à 12 secondes. Le regroupement général allait se produire à 13,5 kilomètres de l'arrivée. On a encore vu, à l'approche de la finale, le Français Kevin Vauquelin (Arkea-Samsic) tenter vainement sa chance à 12 kilomètres du but. Plusieurs autres tentatives de sortie n'ont pas abouti. Le peloton regroupé s'est présenté dans le faux plat en pavés du dernier kilomètre, très souvent décisif. Le Néerlandais Dany van Poppel (Intermarché-Wanty-Groupe Gobert) a placé une grosse accélération à laquelle a répondu le Norvégien Rasmus Tiller, qui n'a toutefois pas pu faire la jonction. Van Poppel s'est ainsi imposé avec une légère avance sur Tiller et le Wallon Lionel Taminiaux (Alpeci-Fenix), au nez et à la barbe des coureurs de Deceunick-Quick Step qui avaient contrôlé la majorité des débats. Van Poppel, déjà vainqueur en 2018 sous le maillot de LottoNL-Jumbo, a signé le premier succès de l'équipe Wanty sur ses terres à Binche, l'entreprise du sponsor étant située à l'entrée de la Cité du Gille. Le Néerlandais a succédé au Belge Tom van Asbroeck, qui avait remporté Binche-Chimay-Binche en 2019. La course hainuyère avait été annulée en 2020 en raison de la crise sanitaire. (Belga)

Cinq coureurs belges ont animé l'échappée matinale: Jimmy Janssens (Alpecin-Fenix), Ceriel Desal (Bingoal Pauwels Sauces WB), Aaron van Poucke (Sport Vlaandren-Baloise), Dries van Gestel (TotalEnergies) et Stijn Simons (Evopro Racing). L'avantage des fuyards a atteint 1:10 à 77 kilomètres de l'arrivée alors que le peloton augmentait son rythme progressivement sous le contrôle de l'équipe Deceuninck-Quick Step qui allait perdre un peu plus tard son sprinter néerlandais Fabio Jakobsen sur abandon. L'écart des leaders était descendu à 45 secondes au premier passage de la ligne, à 64,8 kilomètres de l'arrivée. Le Français Anthony Turgis (Total Energies), revenu avec Kobe Goossens (Lotto-Soudal) sur les deux rescapés de l'échappée initiale, Desal et Janssens, chutait à 20 kilomètres du but alors que l'écart du groupe de tête était reparti à la hausse à 36 secondes. Deux coureurs, Desal et Goossens, se lançaient dans le dernier circuit local (16,2 km) avec un avantage réduit à 12 secondes. Le regroupement général allait se produire à 13,5 kilomètres de l'arrivée. On a encore vu, à l'approche de la finale, le Français Kevin Vauquelin (Arkea-Samsic) tenter vainement sa chance à 12 kilomètres du but. Plusieurs autres tentatives de sortie n'ont pas abouti. Le peloton regroupé s'est présenté dans le faux plat en pavés du dernier kilomètre, très souvent décisif. Le Néerlandais Dany van Poppel (Intermarché-Wanty-Groupe Gobert) a placé une grosse accélération à laquelle a répondu le Norvégien Rasmus Tiller, qui n'a toutefois pas pu faire la jonction. Van Poppel s'est ainsi imposé avec une légère avance sur Tiller et le Wallon Lionel Taminiaux (Alpeci-Fenix), au nez et à la barbe des coureurs de Deceunick-Quick Step qui avaient contrôlé la majorité des débats. Van Poppel, déjà vainqueur en 2018 sous le maillot de LottoNL-Jumbo, a signé le premier succès de l'équipe Wanty sur ses terres à Binche, l'entreprise du sponsor étant située à l'entrée de la Cité du Gille. Le Néerlandais a succédé au Belge Tom van Asbroeck, qui avait remporté Binche-Chimay-Binche en 2019. La course hainuyère avait été annulée en 2020 en raison de la crise sanitaire. (Belga)