"La Royale Union Saint-Gilloise annonce que son Conseil d'administration, composé de MM Alex Muzio, Président, M Mullen Paul, Ruud Kerpen, Jean-Marie Philips et Philippe Bormans, CEO, a coopté, aux fonctions d'administrateur de la SCRL, Mme Jenny Gower et M Daniel Spreutels", est-il mentionné dans le communiqué.

Daniel Spreutels avait assisté le dimanche 18 avec Herman Van Holsbeeck, à la (belle) victoire, 3-1, de l'Union contre Lokeren, lors de la troisième journée du championnat de D1B.

Il a vu Tony Bloom, le propriétaire anglais de l'Union, et accepté de relever ce défi et d'y apporter son expérience.

"L'Union est un club qui jouit d'une belle cote de popularité. Même des supporters d'autres clubs apprécient l'Union. C'est aussi une formation ambitieuse qui veut continuer à progresser. C'est un challenge très intéressant", déclare-t-il dans la DH-Les Sports de ce mardi.

Anderlecht ? "Je n'ai que de bons souvenirs. La vie des affaires fait que certaines personnes arrivent avec leur propre entourage mais je ne garde aucune rancoeur ou aigreur. J'ai toujours de bons rapports avec Anderlecht. L'Union et le RSCA entretiennent d'ailleurs de bonnes relations de voisinage."

Spreutels a dans le passé représenté Anderlecht au Comité Exécutif de l'Union belge, et était membre de la commission juridique de l'UEFA jusqu'à l'année dernière.

Mais l'arrivée de Marc Coucke à la tête du RSCA a bouché son horizon, même si on lui confiait de temps en temps une affaire, et s'il se rendait encore assez régulièrement au stade.

Madame Gower arrive également en renfort. La seule femme du CA à sept têtes est, entre autres, "ticketmanager" à Brighton and Hove, le club anglais de Premier League dont le propriétaire de l'Union Tony Bloom est président.