Son dauphin, le Français Sébastien Loeb avec Fabian Lurquin comme copilote, qui avait grappillé une partie de son retard ces derniers jours, accuse un déficit d'une minute (1:07 précisément) à l'issue de cette spéciale que le nonuple champion du monde des rallyes a terminé en 5e position. A trois jours de l'arrivée, le pilote qatari compte désormais presque 40 minutes d'avance (39:05.) sur Loeb et repousse le troisième au général, le Saoudien Yazeed al-Rajhi (Toyota), à près d'une heure (58:44.). S'il s'agit de la première victoire de Giniel De Villiers, 49 ans, dans cette édition 2022 du Dakar, le Sud-Africain signe son 18e succès dans le rallye-raid. Côté belge encore, Alexandre Leroy et les Imschoot, père et fils, n'étaient pas encore arrivés mardi. (Belga)

Son dauphin, le Français Sébastien Loeb avec Fabian Lurquin comme copilote, qui avait grappillé une partie de son retard ces derniers jours, accuse un déficit d'une minute (1:07 précisément) à l'issue de cette spéciale que le nonuple champion du monde des rallyes a terminé en 5e position. A trois jours de l'arrivée, le pilote qatari compte désormais presque 40 minutes d'avance (39:05.) sur Loeb et repousse le troisième au général, le Saoudien Yazeed al-Rajhi (Toyota), à près d'une heure (58:44.). S'il s'agit de la première victoire de Giniel De Villiers, 49 ans, dans cette édition 2022 du Dakar, le Sud-Africain signe son 18e succès dans le rallye-raid. Côté belge encore, Alexandre Leroy et les Imschoot, père et fils, n'étaient pas encore arrivés mardi. (Belga)