Cette édition 2020 compte 12 spéciales avec un jour de repos à mi-parcours, pour un parcours de 7.856 km dont 5.097 chronométrés. Cinq tronçons s'étalent sur plus de 450km avec la part belle faite à la navigation, de quoi ravir Tom Colsoul. "Pour six étapes spéciales, nous ne recevrons le road-book qu'un quart d'heure avant le départ, où les organisateur auront tout de même pointé les passages les plus dangereux", expliqué le pilote belge. "On verra ce que cela donnera au moment du rallye, mais question préparation, nous avons déjà pu nous tester avec Bernhard dans d'autres compétitions.". Bernhard ten Brinke et Tom Colsoul piloteront une Toyota Hilux V8, numéro 307, aux couleurs de Toyota: rouge, noir et blanc avec le logo du principal sponsor néerlandais Eurol. "Nous sommes très motivés. Tout le monde part de zéro, ce qui nous donne pleinement nos chances", a confirmé Bernhard ten Brinke qui souligne que le duo se connaît bien pour avoir déjà disputé plusieurs rallyes dont ceux du Qatar et d'Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis, proche de ce que vont connaître les concurrents pour la première sur le sable du Moyen-Orient pour cette 42e édition du Dakar. Malgré un violent crash à Abou Dhabi, le duo estime avoir ses chances. "Nous sommes dans une écurie d'usine et disposons donc d'un matériel excellent. Tout est rassemblé pour réussir ce rallye au tout nouveau parcours avec beaucoup de navigation et de sable", a ajouté Colsoul. " Toyota Gazoo Racing déploie la grosse artillerie avec aussi le Qatarien Nasser Al-Attiyah et le Sud-Africain Giniel de Villiers comme autres pilotes avec, en attraction cette année, l'ancien pilote de Formule 1 espagnol Fernando Alonso qui effectuera ses débuts au Dakar. "Nasser Al-Attiyah est le grand favori", estime Colsoul. "La seule chose qui pourrait le déranger est le fait de rouler en Arabie saoudite en tant que Qatarien. Le public encouragera Yazeed Al-Rajhi. Le mental pourrait venir jouer un rôle et les outsiders pourraient en profiter. Je nous mets dans cette case avec Peterhansel, Sainz, Terranova et Przygonski. Ce sera un Dakar passionnant dans un cadre magnifique." (Belga)

Cette édition 2020 compte 12 spéciales avec un jour de repos à mi-parcours, pour un parcours de 7.856 km dont 5.097 chronométrés. Cinq tronçons s'étalent sur plus de 450km avec la part belle faite à la navigation, de quoi ravir Tom Colsoul. "Pour six étapes spéciales, nous ne recevrons le road-book qu'un quart d'heure avant le départ, où les organisateur auront tout de même pointé les passages les plus dangereux", expliqué le pilote belge. "On verra ce que cela donnera au moment du rallye, mais question préparation, nous avons déjà pu nous tester avec Bernhard dans d'autres compétitions.". Bernhard ten Brinke et Tom Colsoul piloteront une Toyota Hilux V8, numéro 307, aux couleurs de Toyota: rouge, noir et blanc avec le logo du principal sponsor néerlandais Eurol. "Nous sommes très motivés. Tout le monde part de zéro, ce qui nous donne pleinement nos chances", a confirmé Bernhard ten Brinke qui souligne que le duo se connaît bien pour avoir déjà disputé plusieurs rallyes dont ceux du Qatar et d'Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis, proche de ce que vont connaître les concurrents pour la première sur le sable du Moyen-Orient pour cette 42e édition du Dakar. Malgré un violent crash à Abou Dhabi, le duo estime avoir ses chances. "Nous sommes dans une écurie d'usine et disposons donc d'un matériel excellent. Tout est rassemblé pour réussir ce rallye au tout nouveau parcours avec beaucoup de navigation et de sable", a ajouté Colsoul. " Toyota Gazoo Racing déploie la grosse artillerie avec aussi le Qatarien Nasser Al-Attiyah et le Sud-Africain Giniel de Villiers comme autres pilotes avec, en attraction cette année, l'ancien pilote de Formule 1 espagnol Fernando Alonso qui effectuera ses débuts au Dakar. "Nasser Al-Attiyah est le grand favori", estime Colsoul. "La seule chose qui pourrait le déranger est le fait de rouler en Arabie saoudite en tant que Qatarien. Le public encouragera Yazeed Al-Rajhi. Le mental pourrait venir jouer un rôle et les outsiders pourraient en profiter. Je nous mets dans cette case avec Peterhansel, Sainz, Terranova et Przygonski. Ce sera un Dakar passionnant dans un cadre magnifique." (Belga)