Les visages étaient évidemment satisfaits après la victoire. " Hier, la journée a été particulièrement difficile à cause du décès de notre collègue Paulo Gonçalvez. Nous lui dédions cette victoire", a déclaré Fabian Lurquin. A la veille de cette étape, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin avaient dû faire face à des problèmes techniques qui ont été résolus juste à temps mais qui ont causé du stress. Ce stress a provoqué la perte de concentration nécessaire, après quoi le duo s'est retrouvé coincé dans le sable. "Mathieu s'est retrouvé coincé dans le sable mouvant d'une manière qui n'était jamais arrivée auparavant. Avec le recul, c'est notre chance car si ce n'était pas arrivé hier, nous ne serions pas partis de la position que nous avions aujourd'hui et nous n'aurions donc pas pu gagner l'étape". Le duo Serradori-Lurquin a débuté l'étape à la 16e place. "Mathieu a fait une étape 100% parfaite aujourd'hui. Il était très rapide et oui, nous avons été un peu aidés par les traces dans le sable. C'était parfait. Je l'ai aidé à rester sur la bonne voie. Nous sommes très satisfaits. Nous avons tous les deux travaillé pendant 15 ans pour obtenir des résultats et regardez, aujourd'hui nous gagnons une étape du Dakar. Cela nous rend très heureux", a avoué Fabian Lurquin. "Je tiens à ajouter que je ne peux pas aller vite sans un bon navigateur", a reconnu Mathieu Serradori. "C'est une victoire très méritée pour Fabian. Merci, Fabian." (Belga)

Les visages étaient évidemment satisfaits après la victoire. " Hier, la journée a été particulièrement difficile à cause du décès de notre collègue Paulo Gonçalvez. Nous lui dédions cette victoire", a déclaré Fabian Lurquin. A la veille de cette étape, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin avaient dû faire face à des problèmes techniques qui ont été résolus juste à temps mais qui ont causé du stress. Ce stress a provoqué la perte de concentration nécessaire, après quoi le duo s'est retrouvé coincé dans le sable. "Mathieu s'est retrouvé coincé dans le sable mouvant d'une manière qui n'était jamais arrivée auparavant. Avec le recul, c'est notre chance car si ce n'était pas arrivé hier, nous ne serions pas partis de la position que nous avions aujourd'hui et nous n'aurions donc pas pu gagner l'étape". Le duo Serradori-Lurquin a débuté l'étape à la 16e place. "Mathieu a fait une étape 100% parfaite aujourd'hui. Il était très rapide et oui, nous avons été un peu aidés par les traces dans le sable. C'était parfait. Je l'ai aidé à rester sur la bonne voie. Nous sommes très satisfaits. Nous avons tous les deux travaillé pendant 15 ans pour obtenir des résultats et regardez, aujourd'hui nous gagnons une étape du Dakar. Cela nous rend très heureux", a avoué Fabian Lurquin. "Je tiens à ajouter que je ne peux pas aller vite sans un bon navigateur", a reconnu Mathieu Serradori. "C'est une victoire très méritée pour Fabian. Merci, Fabian." (Belga)