Sainz, 57 ans, a bouclé la septième spéciale, la plus longue de ce Dakar (546 km de secteur sélectif), avec 2:12 d'avance sur son dauphin au général, le Qatarien Nasser Al-Attiyha (Toyota), et 2:53 sur son coéquipier français Stéphane Peterhansel. Au général, Sainz, double vainqueur de l'épreuve (2010, 2018), creuse encore l'écart et repousse Al-Attiyah, le tenant du titre, à tout juste dix minutes. Peterhansel est 3e à 19:13. Tom Colsoul, copilote du Néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota), a fini 4e de l'étape à 2:58, et occupe la 7e place au général à 1h15:56 selon le classement provisoire. Fabien Lurquin, associé au pilote français Mathieu Serradori, a concédé 31 minutes 36. Il pointe au 8e rang à 1:21:57. Lundi, la huitième étape du rallye emmène les pilotes sur une boucle de 716 km (dont 477 de spéciale) autour de Wadi Al Dawasir en Arabie saoudite. (Belga)

Sainz, 57 ans, a bouclé la septième spéciale, la plus longue de ce Dakar (546 km de secteur sélectif), avec 2:12 d'avance sur son dauphin au général, le Qatarien Nasser Al-Attiyha (Toyota), et 2:53 sur son coéquipier français Stéphane Peterhansel. Au général, Sainz, double vainqueur de l'épreuve (2010, 2018), creuse encore l'écart et repousse Al-Attiyah, le tenant du titre, à tout juste dix minutes. Peterhansel est 3e à 19:13. Tom Colsoul, copilote du Néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota), a fini 4e de l'étape à 2:58, et occupe la 7e place au général à 1h15:56 selon le classement provisoire. Fabien Lurquin, associé au pilote français Mathieu Serradori, a concédé 31 minutes 36. Il pointe au 8e rang à 1:21:57. Lundi, la huitième étape du rallye emmène les pilotes sur une boucle de 716 km (dont 477 de spéciale) autour de Wadi Al Dawasir en Arabie saoudite. (Belga)