Jean-Marc Fortin, le teammanager de l'équipe belge Overdrive Racing, est également en route vers Chilecito. "Nous avons passé la nuit dans un bivouac de fortune et nous sommes désormais en chemin vers le prochain bivouac. C'est un long voyage de 1000 kilomètres et nous devons encore en parcourir 200. Vers 20 heures (heure locale), nous arriverons sur place. On commencera directement le briefing. Hier, les conditions étaient terribles. Je comprends parfaitement que l'organisation ait annulé l'étape du jour. C'était un cas de force majeure. Il est impossible de piloter dans ces conditions. Sportivement parlant, c'est dommage que l'étape reine soit annulée. Nous avions un plan, mais nous n'avons pas pu le mettre à exécution. Plus on se rapproche de Chilecito et plus le temps s'améliore. Il fait sec, chaud et le ciel est bleu. Il y a des rumeurs qui disent que l'étape de demain sera aussi annulée mais je n'y crois pas. D'ici demain matin, tout le monde sera arrivé au bivouac. J'attends avec impatience le briefing pour en savoir plus", a conclu Fortin. (Belga)

Jean-Marc Fortin, le teammanager de l'équipe belge Overdrive Racing, est également en route vers Chilecito. "Nous avons passé la nuit dans un bivouac de fortune et nous sommes désormais en chemin vers le prochain bivouac. C'est un long voyage de 1000 kilomètres et nous devons encore en parcourir 200. Vers 20 heures (heure locale), nous arriverons sur place. On commencera directement le briefing. Hier, les conditions étaient terribles. Je comprends parfaitement que l'organisation ait annulé l'étape du jour. C'était un cas de force majeure. Il est impossible de piloter dans ces conditions. Sportivement parlant, c'est dommage que l'étape reine soit annulée. Nous avions un plan, mais nous n'avons pas pu le mettre à exécution. Plus on se rapproche de Chilecito et plus le temps s'améliore. Il fait sec, chaud et le ciel est bleu. Il y a des rumeurs qui disent que l'étape de demain sera aussi annulée mais je n'y crois pas. D'ici demain matin, tout le monde sera arrivé au bivouac. J'attends avec impatience le briefing pour en savoir plus", a conclu Fortin. (Belga)