Gilles Vanderweyen (KTM) est le premier Belge engagé en catégories motos depuis deux ans. Il sera le seul sur deux roues. Tom Colsoul sera aussi le seul Belge à disputer le rallye-raid en auto. Il est le copilote du Polonais Jakub Przygonski, sur Mini et visera un top 10. S'il n'y a pas de pilote belge, il y aura un team belge. Jean-Marc Fortin alignera 26 véhicules, dont 8 voitures de course, avec un total de 96 personnes. La plupart des concurrents belges sont engagés en camions. Les trois pilotes belges sont Steven Rotsaert, Noël Essers et Dave Ingels avec l'ambition de finir dans le top 20. Coéquipiers du Néerlandais Hans Stacey et du Kazakh Artur Ardavichus, Jan Van der Vaet (MAN) et Serge Bruynkens (MAN) viseront eux le podium. A 73 ans, Noël Essers sera le plus vieux Belge engagé, toujours en camion. Charly Gotlib, copilote de l'Espagnol Albert Lovera, est le plus expérimenté. Il en est à son 28e Dakar. Les concurrents s'apprêtent à parcourir environ 9000km dont 4000 km de spéciales répartis sur 12 tronçons. L'arrivée est prévue à Buenos Aires le 16 janvier. L'écurie Peugeot avec le vainqueur de l'an dernier, le Français Stéphane Peterhansel, fait figure de favori. Peterhansel est l'un des maîtres du Dakar avec 12 succès à son actif, 6 en moto et 6 en auto. Peugeot compte en ses rangs aussi l'Espagnol Carlos Sainz (en 2010 en auto) et le Français Cyril Despres (cinq succès en moto) deux anciens vainqueurs, ainsi que le Français Sébastien Loeb, 9 fois champions du monde des rallyes et qui avait fait forte impression pour sa première participation l'an dernier. Pour concurrencer Peugeot, le Finlandais Mikko Hirvonen (MINI) est l'un des protagonistes au même titre que le Saoudien Yazeed Al Rajhi et l'Argentin Orlando Terranova. MINI avait remporté le Dakar en 2015 avec le Qatari Nasser Al-Attiyah, passé à présent Overdrive Racing, la structure belge de Jean-Marc Fortin qui compte en ses rangs aussi deux anciens vainqueurs le Français Giniel de Villiers (2009) et l'Italien Nani Roma (2014). (Belga)

Gilles Vanderweyen (KTM) est le premier Belge engagé en catégories motos depuis deux ans. Il sera le seul sur deux roues. Tom Colsoul sera aussi le seul Belge à disputer le rallye-raid en auto. Il est le copilote du Polonais Jakub Przygonski, sur Mini et visera un top 10. S'il n'y a pas de pilote belge, il y aura un team belge. Jean-Marc Fortin alignera 26 véhicules, dont 8 voitures de course, avec un total de 96 personnes. La plupart des concurrents belges sont engagés en camions. Les trois pilotes belges sont Steven Rotsaert, Noël Essers et Dave Ingels avec l'ambition de finir dans le top 20. Coéquipiers du Néerlandais Hans Stacey et du Kazakh Artur Ardavichus, Jan Van der Vaet (MAN) et Serge Bruynkens (MAN) viseront eux le podium. A 73 ans, Noël Essers sera le plus vieux Belge engagé, toujours en camion. Charly Gotlib, copilote de l'Espagnol Albert Lovera, est le plus expérimenté. Il en est à son 28e Dakar. Les concurrents s'apprêtent à parcourir environ 9000km dont 4000 km de spéciales répartis sur 12 tronçons. L'arrivée est prévue à Buenos Aires le 16 janvier. L'écurie Peugeot avec le vainqueur de l'an dernier, le Français Stéphane Peterhansel, fait figure de favori. Peterhansel est l'un des maîtres du Dakar avec 12 succès à son actif, 6 en moto et 6 en auto. Peugeot compte en ses rangs aussi l'Espagnol Carlos Sainz (en 2010 en auto) et le Français Cyril Despres (cinq succès en moto) deux anciens vainqueurs, ainsi que le Français Sébastien Loeb, 9 fois champions du monde des rallyes et qui avait fait forte impression pour sa première participation l'an dernier. Pour concurrencer Peugeot, le Finlandais Mikko Hirvonen (MINI) est l'un des protagonistes au même titre que le Saoudien Yazeed Al Rajhi et l'Argentin Orlando Terranova. MINI avait remporté le Dakar en 2015 avec le Qatari Nasser Al-Attiyah, passé à présent Overdrive Racing, la structure belge de Jean-Marc Fortin qui compte en ses rangs aussi deux anciens vainqueurs le Français Giniel de Villiers (2009) et l'Italien Nani Roma (2014). (Belga)