"C'est vraiment dommage ce qui est arrivé vendredi", a confié Fortin samedi. "On voit que cette course est imprévisible et terriblement difficile. J'ai parlé brièvement avec Tom. Nous étions tous très déçus. C'est horrible de devoir quitter la course de cette manière pour Bernhard et Tom (le pneu crevé qui a été récupéré dans la voiture s'est mis à brûler et l'incendie n'a pas pu être maîtrisé, ndlr). "Mon équipe a encore quatre voitures dans le Top 10. Les écarts sont conséquents mais c'est un rallye en deux phases. A partir de lundi, une tout autre course débute avec beaucoup de hors-piste et de la navigation difficile. Le rallye n'est pas encore fini. Mais d'abord la journée de repos. La météo et les circonstances de ces dernières jours ont crevé tout le monde, à l'instar de la liaison aujourd'hui." (Belga)

"C'est vraiment dommage ce qui est arrivé vendredi", a confié Fortin samedi. "On voit que cette course est imprévisible et terriblement difficile. J'ai parlé brièvement avec Tom. Nous étions tous très déçus. C'est horrible de devoir quitter la course de cette manière pour Bernhard et Tom (le pneu crevé qui a été récupéré dans la voiture s'est mis à brûler et l'incendie n'a pas pu être maîtrisé, ndlr). "Mon équipe a encore quatre voitures dans le Top 10. Les écarts sont conséquents mais c'est un rallye en deux phases. A partir de lundi, une tout autre course débute avec beaucoup de hors-piste et de la navigation difficile. Le rallye n'est pas encore fini. Mais d'abord la journée de repos. La météo et les circonstances de ces dernières jours ont crevé tout le monde, à l'instar de la liaison aujourd'hui." (Belga)