Malgré l'arrivée des investisseurs de Dubaïl le 19 avril (ceux qui avaient voulu investir au Brussels), GDC - Gulf Dynamic Challenges-, le White Star Woluwe n'a pas convaincu mercredi soir la commission des licences qui a pris sa décision jeudi. Suivant les règlements, le White Star doit être rétrogradé en D3 et ne peut participer au tour final de D2.

Pierre François, le nouveau directeur général du club, et Michel Farin, ancien président, s'étaient rendus au siège de l'Union belge pour apporter les preuves de tous les paiements en retard, notamment les salaires des joueurs. "Le comité d'appel de la Commission des Licences a rejeté notre demande, malgré le fait que l'entièreté des dettes ont été honorées", peut-on lire sur le site du White Star. "Conformément au règlement, le club va en recours devant le CBAS. Le White Star a le droit de participer ainsi au tour final de D2 et fait ainsi valoir son droit."

Les fonds apportés par GDC, à hauteur de quelques 450.000 euros, ont comme objectifs de permettre au club bruxellois de rembourser ses dettes, de décrocher sa licence et de disputer le tour final de deuxième division.